Florent Manaudou : le nageur parle de sa notion du temps

Florent Manaudou, égérie de la marque Ice-Watch, signe une première collection, inspirée de l'univers de la natation. L'occasion de rencontrer le sportif.

Florent Manaudou signe une collection avec Ice-Watch
© SdP Ice-Watch

Pourquoi ce partenariat avec la marque de montres Ice-Watch ?
Florent Manaudou : "Nous avons beaucoup de points communs. C'est une marque jeune. Comme moi, elle a un rapport à la compétition. C'était donc assez naturel de la représenter. En plus, j'adore les montres Ice-Watch. J'aime l'idée de cette variété de couleurs et de pouvoir accorder cet accessoire en fonction de mes tenues."

Justement, que trouve-t-on dans le dressing de Florent Manaudou ?
F.M. : "Je m'habille de façon assez simple : jean, tee-shirt... Je mets assez peu de chemise car je n'aime pas trop repasser (rires). Et puis, je n'ai pas beaucoup de temps pour chercher des tenues et c'est surtout très difficile de trouver des magasins qui ont des vêtements à ma taille !"

florent shooting ice watch
La première collection signée Florent Manaudou reflète l'univers de la natation © SdP Ice-Watch

Comment avez-vous imaginé cette première collection ?
F.M. : "Bleue parce que c'est une couleur qui a toujours été présente dans ma vie (avec la natation, le drapeau français...). Les montres sont étanches évidemment et elles offrent trois chrono pour beaucoup plus de précision."

Etes-vous ponctuel ?
F.M. : "En temps que sportif, mon rapport avec le temps est important évidemment. Je ne peux pas me permettre d'arriver en retard à l'entraînement par exemple !"

Si on vous laissait une heure, comme ça juste pour vous, que feriez-vous ?
F.M. : "Malgré les 4 à 5 heures quotidiennes d'entraînement, j'ai quand même le temps de faire ce que j'aime : jouer aux jeux vidéo, regarder la télé, surfer, partir en vacances... Mais si on me donnait une heure là tout de suite, j'irais dormir (je sors juste de l'avion) ou alors j'irais au Louvre puisqu'on est à Paris. J'y suis allé avec mon père une fois et j'aimerais vraiment y retourner."

 

 Découvrez la campagne en vidéo :