Philippe Bas, un flic de charme

Rencontre avec Philippe Bas, alias le commandant Thomas Rocher, héros de Profilage, la série policière à succès de TF1. Une valeur montante du petit écran qui n'a pas fini de faire parler de lui.

Un flic de charme
inter
"Comme mon personnage, je suis obstiné, mais j'ai aussi beaucoup d'humour" © Christophe Chevalin / TF1

JDF : Votre personnage, Thomas Rocher est le nouveau venu dans la série. On peut dire qu'il est plutôt bien accueilli puisque les audiences de la série ne se sont jamais aussi bien portées (près de 7 millions le 29 mars). Quelles sont vos impressions face à ce succès ?

PB : Cela montre que les téléspectateurs qui suivaient la première saison sont fidèles et qu'ils sont satisfaits des nouvelles intrigues. En ce qui me concerne, ce succès me donne une bonne visibilité. J'ai de bons retours sur mon rôle. Ca me fait vraiment plaisir.

 

JDF : Mais qui est vraiment Thomas Rocher ?
PB :C'est un super flic qui a perdu sa femme. Un drame qui l'a poussé à se renfermer sur lui-même et à se durcir. Mais au fil des épisodes, il va se dévoiler....

 

JDF : Avez-vous des points communs avec lui ?
PB : Comme lui, je suis obstiné et j'ai une certaine fragilité qui me conduit à avoir une certaine pudeur. Mais je suis aussi quelqu'un qui a beaucoup d'humour. Je suis un adepte du second degré.

 

JDF : Mis à part votre rôle dans Profilage, vous êtes aussi connu parce que vous êtes l'amoureux de la chanteuse Lorie. Est-ce qu'on vous en parle beaucoup ?
PB : Evidemment on m'en fait beaucoup allusion, mais c'est normal vu qu'on ne se cache pas. Etre un couple dans la lumière ne nous pose pas de problème car nous ne sommes pas harcelés et nous faisons bien la part des choses entre notre travail et notre vie de couple.

JDF : Vous avez déjà partagé l'affiche ensemble dans le téléfilm "Un mari de trop ". Est-ce que ce n'est pas difficile d'être un couple sur un tournage ?
PB : Nous nous sommes rencontrés sur ce tournage. Les gens ne savaient pas que nous étions ensemble, donc ça n'a pas été un problème d'être un couple.

Avec Lorie, nous sommes dans une optique de partage et d'équilibre

JDF : Et aujourd'hui, seriez-vous prêts à renouveler l'expérience ?
PB : Ce n'est pas d'actualité, mais pourquoi pas. Je suis sûre que tout se passerait très bien car nous sommes vraiment dans une optique de partage et d'équilibre. Pas de rivalité, ni d'égo.

 

JDF : Justement, quels sont vos projets professionnels ?
PB : Je vais continuer le tournage de Profilage et je prépare un film d'action pour 2013, un genre que j'affectionne tout particulièrement.

 

JDF : Et que faites-vous quand vous ne travaillez pas ?
PB : Je lis, je m'intéresse à l'art, je vois pas mal de films, je fais du sport et je vois mes amis. Des choses simples.