Virginie Efira et Pierre Niney : "La différence d'âge, ça n'intervient pas du tout" "Je n'ai pas pour habitude de sacraliser le métier"

Linternaute.com : Pierre Niney, cette année, vous avez déjà obtenu une seconde nomination au César du meilleur espoir masculin pour Comme des frères, le rôle très convoité d'Yves Saint Laurent... Comment gérez-vous la pression ?
Pierre Niney :
A vrai dire les César ce n'est pas de pression parce que c'est une récompense, c'est du bonus. Donc, au contraire, c'est de se dire : "Ah bah tiens, on m'a reconnu pour un rôle, en plus dans une comédie ce qui n'est pas non plus courant aux César." C'est l'inverse d'une pression. Après, pour Yves Saint-Laurent, moi je n'ai pas pour habitude de sacraliser ou justement de me faire peur tout seul avec des rôles. Je me dis toujours : "C'est un être humain, j'en suis un aussi. Il y a sûrement une porte d'entrée quelque part pour jouer ce mec puisqu'on a en commun d'être fait pareil."

Sommaire