Virginie Efira et Pierre Niney : "La différence d'âge, ça n'intervient pas du tout" "Il ne faut pas aller à tout prix à l'encontre de ce qu'on dégage"

Linternaute.com : Pierre Niney, depuis vos débuts au cinéma, vous interprétez souvent les jeunes hommes maladroits et sentimentaux. Cette image risque de vous coller à la peau. Est-ce qu'elle vous convient ?
Pierre Niney :
Quelque part si on m'a choisi pour des films comme ça, c'est qu'il y un moment où j'ai dégagé quelque chose de crédible dans ces rôles donc je trouve qu'il ne faut pas aller à tout prix à l'encontre de ce qu'on évoque aux gens. Et puis c'étaient des films où je trouvais qu'il y avait un intérêt dans les rôles, sinon je ne les aurais pas faits, que ce soit J'aime regarder les filles, Comme des frères ou celui-là...

Linternaute.com : Virginie Efira, on vous a rarement vu aussi sexy à l'écran. Est-ce que votre personnage est plus proche de vous que les précédents ou avez-vous dû travailler votre style pour le film ?
Virginie Efira :
Au départ, avant justement de déployer un peu son attirail de séduction et tout ça, elle a quelque chose d'un tout petit peu rentré, d'austère. Je ne pense pas être la personne la plus austère qui soit. J'ai beaucoup eu à jouer de la douceur aussi, quelque chose de très inoffensif dans la féminité parce que c'est souvent le cas dans les comédies romantiques. C'est toujours l'homme qui ne veut pas s'engager, la femme qui aimerait bien, qui est douce, qui est triste parce qu'on ne s'occupe pas bien d'elle, etc. Je ne ferais plus ça.

Sommaire