Vincent Perez, un prince (vraiment) charmant

A l'affiche d'"Un Prince (Presque) Charmant", en salles le 9 janvier, Vincent Perez est Jean-Marc , un quadra carriériste qui tombe amoureux de la belle Marie (Vahina Giocante) lors d'un road-trip à travers la France. Rencontre.

Vincent Perez, un prince (vraiment) charmant
© Europacorp Distribution

JournalDesFemmes.com : Pouvez-vous nous parler de votre personnage ?
Vincent Perez : Jean- Marc est un personnage qui court après la réussite, le business, quitte à écraser tout sur son passage. Il n'est pas du tout dans l'affect, passe à côté de tout, de sa famille, de sa fille. Il oublie même qu'elle va se marier dans quelques jours. Il se trouve qu'elle descend dans le Sud et il doit la rejoindre en voiture mais c'est la grève générale. Il n'y a plus d'essence, d'avion... et du coup ça va être un chemin de croix pour la rejoindre. Pendant ce temps il va se rendre compte qu'il a une vie de merde et prendre conscience qu'il doit faire quelque chose. Sur le chemin, une rencontre va l'éveiller, celle d'une sorte d'ange en robe à fleurs, sur les bords d'un chemin de l'Auvergne. Ça va être l'évidence mais il y a encore beaucoup d'obstacles tout au long du film...

Comment vous êtes-vous préparé à ce rôle de méchant ?

 

Vincent Perez : C'est plutôt un rôle d'abruti ! Un homme qui ne pense qu'à lui avant de penser qu'à elle. Il parle mal à tout le monde parce que tout ça est assez secondaire dans sa vie. Le plus important est d'arriver au top. Pour jouer un rôle comme ça, je dois avoir ça quelque part en moi. En tout cas j'ai été très bien dirigé par Philippe Lellouche. Le personnage se transforme, il respire, il déboutonne sa chemise puis il ouvre la fenêtre de sa voiture. Il sent les odeurs et... arrête de fumer (rires).

 

64461
Vincent Pérez dans "Un Prince Presque Charmant" en salle le 9 janvier 2013 © Europacorp Distribution

Comment s'est passée la rencontre avec Philippe Lellouche et Luc Besson ?

 

Vincent Perez : Luc Besson a vu le premier film de Philippe Lellouche. Philippe a amené sa patte dans certains dialogues, dans la fabrication du film. Moi je suis arrivé après, un peu par hasard. Philippe m'a vu dans une soirée et ce fut une évidence. Luc a suivi l'idée et je me suis retrouvé à lire le scénario qui m'a beaucoup plu, qui m'a touché parce que je me suis reconnu dans le rôle. J'ai surtout reconnu beaucoup de gens dans ce personnage, dans cette fuite en avant... Et puis c'est un film léger, qui fait du bien, un film fait pour oublier la grisaille environnante et se laisser embarquer dans un petit voyage.

 

Philippe Lellouche vous appelle le "Hugh Grant Français", êtes-vous du même avis ?
Vincent Perez : Euh, je ne sais pas... J'aurais adoré être anglais. En tout cas, je me sens aussi à l'aise dans les comédies romantiques. C'est sa spécialité et je pourrais tout à fait me reconnaître en lui. Oui, tant mieux.

64467
Vincent Pérez incarne le rôle titre dans "Un Prince Presque Charmant" © Europacorp Distribution

La voiture électrique occupe une place importante dans le film. Avez-vous un côté écolo ?
Vincent Perez : Oui, je trie mes déchets, c'est pour moi le b.a-ba. Ensuite, j'essaie de faire attention en conduisant, d'économiser mon essence. Je pense que le monde est obligé de se transformer. Je suis vraiment pour une prise de conscience globale sur la déforestation, qui est une situation qui me panique. Le monde se dévore lui-même...

Jean-Marc et Marie ont eu le coup de foudre. C'est une chose à laquelle vous croyez ?
Vincent Perez : oui, j'y crois. Je pense que c'est comme ça que les choses peuvent commencer. Quand on est d'un coup émerveillé par quelqu'un qu'on rencontre comme ça, paf ça vous tombe dessus, ça transforme votre vie tout d'un coup, c'est assez extraordinaire. C'est une alchimie, un amour incroyable, magique... et dévastateur aussi.

64473
Vincent Pérez et Vahina Giocante dans Un Prince Presque Charmant © Europacorp Distribution

Jean-Marc est un père pressé. Quel genre de papa êtes-vous ?

 

Vincent Perez : Je suis un papa dévoué à ses enfants, je veux qu'ils soient heureux, j'essaie de leur apporter ce que je peux en tendresse et en amour, j'essaie de les challenger, et j'ai la chance d'avoir une famille merveilleuse. C'est la plus belle chose que j'ai réussie dans ma vie.

Keira Knightley a confié que vous étiez l'homme idéal à ses yeux...

 

 

Vincent Perez : Je suis très flatté, j'adorerais la rencontrer un jour. Je trouve que c'est une magnifique actrice, je la trouve aussi très belle !

 

Quels sont vos projets ?
Vincent Perez : Je vais jouer dans une comédie sur les familles recomposées intitulée "Le Père Noel est Africain" ,avec Gérard Depardieu, réalisé par Karine Silla-Pérez. Et je suis en plein casting de mon prochain film en tant que réalisateur, l'adaptation du livre "Seul dans Berlin", de Hans Fallada, l'histoire vraie d'un couple qui a lutté contre le Nazisme.

Portrait chinois :

Si vous étiez...
un film : The Artist, de Michel Hazanavicius
une chanson : The Thrill is Gone de BB King
une recette de cuisine : Une paëlla
un parfum : Mouchoir de Monsieur, de Guerlain
Une femme ? La mienne