Omar Sy : "Eva Longoria connaît du beau monde"

Parrain de l'association CéKeDuBonheur, Omar Sy s'est associé à Eva Longoria à l'occasion d'un gala de charité, le Global Gift Gala by Sheeva. Rencontre.

Rencontre avec Omar Sy
© SdP Global Gift Gala by Sheeva
omar sy et la creatrice sheeva
Omar Sy et Sheeva, créatrice et marraine du Global Gift Gala © SdP Global Gift Gala by Sheeva

Pouvez-vous nous parler de CéKeDuBonheur ?

C'est une association d'une trentaine de bénévoles qui essaie d'améliorer le quotidien des enfants. On intervient dans des hôpitaux comme le Kremlin Bicêtre ou Robert Debré. J'en suis parrain avec Fred Testot, Leila Bekhti et Valérie Damidot. 

Quelles sont vos actions ?

On organise des événements à l'occasion de la fête de la musique ou de Noël mais aussi des ateliers peintures, poterie, etc pour distraire les enfants et changer leur quotidien. On essaie aussi d'aider ceux qui sont gravement malades, notamment en leur permettant de rencontrer les artistes qu'ils aiment. C'est une façon de les soutenir et de leur permettre de garder le moral. On n'est pas médecin mais par le biais de ces petites actions et de ces moments partagés ensemble, on essaie de changer un peu leur quotidien qui est assez lourd.

Que représente le fait de participer à ce gala de charité et d'être associé à Eva Longoria ?

On progresse doucement mais d'être là ce soir dans le cadre de ce genre d'évènement c'est déjà une avancée. Ca représente tout d'abord une belle visibilité car les médias sont présents mais aussi les donateurs. On va parler de l'association, la faire connaître mais aussi récolter des fonds. Cela nous permettra d'approfondir nos actions, peut-être d'initier d'autres projets. On pourra aussi aider les hôpitaux qui manquent souvent de fonds à acheter des fournitures, du matériel ou aménager de nouveaux espaces. Et puis, Eva Longoria connaît du beau monde, alors ça ne peut que nous aider !

 

 Si vous souhaitez aider l'association CéKeDuBonheur, rendez-vous sur le http://www.cekedubonheur.com/

 

 Et aussi : l'interview de Jenifer et de Leila Bekhti