Carla Bruni-Sarkozy, la risée du Web ?

Noble cause, tristes conséquences. A l'occasion d'une campagne contre le harcèlement à l'école, Carla Bruni-Sarkozy a réalisé une vidéo pour la fondation Jasmine Roy et provoqué les moqueries sur Internet.

Carla Bruni-Sarkozy web
© Capture d'écran Youtube

On l'a connue chanteuse et top-model, mais c'est pour ses talents d'actrice que Carla Bruni "impressionne" les foules anonymes d'Internet et provoque les railleries. Dans une vidéo dédiée au harcèlement à l'école, on voit l'ex-première dame prononcer un discours pour le compte de la fondation canadienne Jasmine Roy. "En tant que mère, je ne peux pas fermer les yeux devant ce mal qui brise la vie de milliers d'enfants (...) Nous devons faire en sorte que leurs écoles soient pour eux un lieu d'épanouissement et de joie", déclare-t-elle à la caméra.
Le fond sonore de violoncelle, l'intonation, le ton dramatique est surjoué et c'est précisément ce qui amuse les internautes. "Carla Bruni dit non à l'intimidation, mais un grand oui au malaise", peut-on lire sur Twitter.
Un autre déclare : "Carla Bruni est en train de se fantasmer en Iron Man et on dit rien ?" Il reprend l'image de fin de la chanteuse, main face objectif, qui scande un : "Je dis non à l'intimidation." Malgré son caractère sérieux, la vidéo n'arrive pas à sensibiliser sur le sujet. En revanche, elle a le mérite de faire rire.
Un véritable moment de gêne qui nous rappelle un épisode similaire datant de mars 2014. C'était Céline Dion qui défendait cette cause en vidéo , avec le même sonore, le même regard, les mêmes intonations...
En fin de compte, ce n'est peut-être pas la personne qui apparaît à l'écran qui est mauvaise, mais celle qui a réalisé le spot...

Regarder la vidéo :

carla bruni
Carla Bruni Sarkozy dit "non à l'intimidation" et suscite les railleries. © Capture d'écran Youtube