Laeticia Hallyday : après Johnny, sa nouvelle vie

Son grand amour enterré et déjà entré dans la légende, il est temps pour Laeticia Hallyday de faire son deuil, mais aussi de se reconstruire et d'aider Jade et Joy sur ce chemin. Une tâche compliquée pour celle qui a consacré 22 années de sa vie à son mari, Johnny Hallyday. Perspectives.

Laeticia Hallyday : après Johnny, sa nouvelle vie
© Zacharie Scheurer/AP/SIPA

Les blessures sont encore fraîches. Johnny Hallyday a été inhumé au cimetière de Lorient, à Saint-Barthélemy, le 11 décembre, au cours d'une cérémonie à la fois sobre et éprouvante. Cette douloureuse éperuve franchie, Laeticia Hallyday doit penser à "l'après Johnny". Même à seulement 42 ans, refaire sa vie n'est pas chose aisée quand on a partagé le quotidien d'un monstre sacré pendant tant d'années.  Emploi du temps entre missions humanitaires et éducation des enfants.

La force tranquille

Depuis son mariage avec Johnny Hallyday en 1996, force est de constater que Laeticia s'est métamorphosée. La jeune femme fragile et réservée, suspendue au bras de son rockeur de mari, s'est muée en mère courage qui a su gérer la carrière de l'idole des jeunes d'une main de maître. Pourtant, la blondinette aux boucles sages a dû encaisser une myriade de coups durs. Les multiples infidélités de son époux l'ont poussée à se relever et à se réinventer. "J'aurais même tendance aujourd'hui à lui dire merci. Ça m'a inci­tée à me remettre en ques­tion, à être beau­coup plus fémi­nine, de nouveau dans la séduc­tion avec lui", confiait-elle à Paris Match en 2015. Si elle est tombée, elle s'est relevée avec une force morale que nul ne peut lui ôter, Læticia Hallyday a les cartes en main pour aller de l'avant.

Gérer le patrimoine de la star

Selon une information de Gala, la jeune veuve compte rester à Saint Barth jusqu'à la mi-janvier avant de reprendre son quotidien américain et retourner avec ses filles à Santa Monica, Los Angeles, où Jade et Joy sont scolarisées au lycée français. Déclarée régente de la fortune de l'Idole des Jeunes, il incombe à Laeticia de gérer le patrimoine immobilier que Johnny Hallyday avait constitué de son vivant, un parc composé de quatre propriétés, celles de Gstaad, Paci­fic Pali­sades, Marnes-la-Coquette et Saint-Barthélémy.

La jeune femme devra également régenter les royalties sur les 1300 chansons du rockeur. Fabien Lecœuvre, biographe de la bête de scène et spécialiste de la chanson populaire, en distingue quatre types. "Il y a les droits d'interprétation sur ses 1 300 titres, mais aussi les droits d'auteur et de composition, car Johnny est auteur ou coauteur d'une centaine de chansons, puis les droits d'édition musicale, à travers ses deux sociétés d'édition, et enfin le droit moral sur toutes les émissions, diffusions, concerts et propositions commerciales à venir... Cela représente des dizaines de milliers d'euros par an", explique-t-il au Point.

Celle qui a suivi de près la carrière du Elvis français pendant plus de vingt ans devrait également veiller sur son héritage musical. Le décès de l'icône ne signifie pas la fin de sa carrière, puisqu'un nouvel album, enregistré quelques mois avant sa mort, devrait bientôt sortir dans les bacs. Elle pourra compter sur le soutien de Maxim Nucci, alias Yodelice, qui s'est vu confier la tâche complexe de parachever l'ultime opus du Taulier.

Apaiser la douleur des autres 

C'est une croyance répandue : aider les autres rend heureux et aide à soulager ses peines. C'est en continuant à s'investir dans les œuvres humanitaires qui lui tiennent à cœur que Læticia devrait panser ses blessures. Depuis janvier 2012, l'épouse du roi du rock'n'roll est présidente de l'association La Bonne Étoile, au côté du chef cuisinier Hélène Darroze. L'organisation prend en charge des orphelins et enfants en difficulté au Vietnam et dans le reste du monde. L'épouse du rockeur est également marraine de l'Unicef et a eu l'honneur d'être élue "femme de cœur de l'année 2017" par la fondation Clarins. Construction d'écoles, réhabilitation d’hôpitaux, actions de charité : voilà de faire définitivement de Laeticia, une sainte Hallyday.

Voir aussi :