Ryan Gosling est-il parfait ?

Que celles et ceux qui n'ont pas encore succombé aux charmes de Ryan Gosling, même après "La La Land", se préparent à chavirer grâce à "Song to Song", au cinéma le 12 juillet. Le talentueux Canadien y peaufine son image d'homme idéal et met le tout-Hollywood à ses pieds. A raison ?

Ryan Gosling est-il parfait ?
© Metropolitan FilmExport

"Le défaut de Ryan ? Il est juste trop bon dans tout ce qu'il fait." Trois films à ses côtés n'auront pas suffi à Emma Stone pour détecter une faille chez l'acteur canadien. Pourtant, certains sceptiques sont toujours réticents à l'idée d'accorder à mister (beau) Gosling le titre d'homme idéal.
Déjà grisant dans La La Land, le comédien renfile la veste de musicien romantique dans Song to Song, drame de Terrence Malick en salles le 12 juillet. L'occasion de remettre sur le tapis une question existentielle : Ryan Gosling est-il vraiment parfait ?

 

Physiquement, il se bonifie avec le temps

Classe naturelle et mèche travaillée

Non, l'acteur n'a pas toujours été un sex-symbol photoshoppé à l'image de son personnage dans Crazy Stupid Love (voir gif ci-dessous). Si certaines mauvaises langues lui trouvent des défauts physiques – dans leur univers parallèle il semblerait qu'il ait les yeux rapprochés, une bouche de grenouille et même une tête allongée –, nous nous contenterons de dire que Gosling a su mettre à profit ces dernières années pour laisser de côté le minet qui dansait au Mickey Mouse Club. A 36 ans, c'est barbe de trois jours, regard malicieux, humour taquin, classe naturelle et mèche travaillée de rigueur. La virilité saupoudrée d'une pincée de charme, en somme.

 

Artistiquement, l'homme sait tout faire

Muse indé

Pendant quelques années, les anti-Gosling se cachaient derrière la filmographie dégoulinante de love du Canadien pour justifier leur désamour. Mais voilà, en plus d'avoir joué la sérénade dans d'excellents films romantiques (du tragique N'oublie jamais au comique Crazy Stupid Love), Ryan Gosling a prouvé son talent en devenant la muse des très réputés cinéastes Nicolas Winding Refn (Drive, Only God Forgives) ou Derek Cianfrance (Blue Valentine, The Place Beyond The Pines). Grâce à La La Land, il est devenu le nouveau favori de Damien Chazelle, qui le mettra de nouveau en scène dans First Man. Très prochainement à l'affiche du dernier Terrence Malick, il sera aussi le héros du reboot de Blade Runner par Denis Villeneuve.
Ryan Gosling a aussi pris le temps de réaliser Lost River, un premier long-métrage captivant dans un Détroit entre cauchemar et réalité. A côté de ça, il assure au chant, au piano, à la guitare et à la basse (!) au sein de son groupe de rock ténébreux, Dead Man's Bones. Faut-il préciser qu'il compose et écrit les chansons avec son ami Zach Shields ? L'homme-orchestre version 2017, c'est lui.

En privé, c'est un vrai mec bien

Pour certaines filles de la rédac', son mariage (caché et) réussi avec Eva Mendes est le plus gros défaut de Ryan Gosling. Cette histoire d'amour débutée sur le tournage de The Place Beyond The Pines est en fait l'argument ultime en faveur de l'artiste. Si le bad boy est mort, le nice guy reste une espèce rare. Alors le savoir amoureux et heureux papa de deux chérubins qu'on imagine magnifiques, Esmeralda et Amada, nous rassure. Aperçu seul au parc avec sa fille, Ryan Gosling se revendique féministe et admire son épouse pour sa dévotion à sa famille quand il n'a d'autre choix que de se rendre sur les plateaux de tournage. C'est lui qui l'a dit, très ému, en recevant son Golden Globe. Y a-t-il plus mignon ?

Verdict : Sans surprise et au risque de décevoir les aigris, oui Ryan Gosling est parfait. Physiquement, professionnellement, romantiquement... et même quand il fait des claquettes. Si notre argumentaire ne vous suffit pas, il reste les deux heures et hui minutes de Song to Song pour finir de vous convaincre.

Song to Song, avec Ryan Gosling, Rooney Mara, Michael Fassbender, Natalie Portman... Un film de Terrence Malick. Au cinéma le 12 juillet 2017.

Voir aussi :