Michel Polnareff, vieille branche

Homme tronc. La ville de Pont-l'Abbé a eu la bonne idée de déguiser un saule pleureur… à l'effigie de Michel Polnareff. L'arbre portera ses lunettes de 2m50 "jusqu'à ce que [il] vienne nous voir", a indiqué l'auteur de l'œuvre. Pas dur de la feuille, le chanteur a salué sur Twitter "l'humour sympathique et raciniesque" de cette initiative, précisant qu'elle n'avait "rien à voir" avec la pub Cetelem. "Ça s'est subtil et bucolique".