Adieu Leonard Cohen

Leonard Cohen © WENN/SIPA
"Je suis prêt seigneur, j'ai assez vécu ", chantait-il, résigné, après le décès de sa muse et amoureuse, Marianne, en juillet. Leonard Cohen, poète et musicien mélancolique à la voix rocailleuse a rendu l'âme à l'âge de 82 ans. Symbole d'une génération post-soixante-huitarde bercée par ses immenses succès comme Hallelujah, Suzanne ou The Partisan, cet artiste né dans une famille juive aisée de Montréal qui trempait sa plume dans la diversité des religions et les messages de paix était devenu bouddhiste.
En septembre dernier, Leonard Cohen avait repris le chemin des compositions dans un tout nouvel album "You Want It Darker", son 14e opus, sur la nature de l'homme et d'un dieu tout puissant.
Hanté par la mort, ce grand romantique noyait sa solitude dans le whisky et des chansons toujours plus sombres, interprétées d'un timbre tabagique plus grave que jamais. C'est un immense poète qui nous quitte et des millions de fans, en deuil, pleurent leur idole.