Charlotte Casiraghi, prisonnière

Charlotte Casiraghi © Lionel Hahn ABACA
Oppression. Charlotte Casiraghi a confié à Vanity Fair l'enfer d'être sans cesse photographiée : "Je trouve inacceptable que l'on puisse s'emparer de ma vie [...] Le problème, c'est le fait que je puisse être à tout moment observée, scrutée [...] Je me sens atteinte dans ma liberté." La star du Rocher n'a pas fini  d'être sous les feux des flashes et des paparazzi.