Song to Song : Michael Fassbender nous met sens dessus dessous

PORTRAIT - Dans "Song to Song", au cinéma le 12 juillet, le charisme de Michael Fassbender hypnotise et fascine. L'acteur au regard perçant (et au sex-appeal renversant) se transforme en un manipulateur envieux du bonheur des autres, prêt à tout pour s'imposer dans l'industrie musicale... et dans la vie des femmes.

Song to Song : Michael Fassbender nous met sens dessus dessous
© Metropolitan FilmExport

Producteur de musique obsédé par la réussite et le pouvoir, Michael Fassbender relève livre une performance à couper le souffle dans le drame musical de Terrence Malick. A 40 ans et en 16 ans de carrière, l'acteur d'origines allemande et irlandaise a prouvé son aisance dans les blockbusters comme dans les plus petites œuvres, dans les super-productions américaines comme dans les films européens. Dans Song to Song, au cinéma le 12 juillet, sexy en diable, il crève l'écran de son incroyable présence. On comprend Alicia Vikander, de 12 ans sa cadette, qui a succombé à son sourire ravageur. Créée de toute pièce par le réalisateur du film Une Vie Entre Deux Océans, Derek Cianfrance, leur idylle s'est, depuis 2014, prolongée hors des plateaux. Après avoir enchaîné les relations avec les top models ou ses partenaires à l'écran, l'acteur file aujourd'hui le parfait amour et aurait même récemment emménagé avec sa belle

Michael Fassbender naît le 2 avril 1977 à Heidelberg, en Allemagne, d'un père allemand et d'une mère irlandaise. Il grandit sur l'île d’Émeraude, intègre une troupe de théâtre et, à 17 ans, adapte pour la scène le film de Quentin Tarantino, Reservoir Dogs. Il décroche son premier rôle à la télévision à 22 ans, dans la série Frères d'armes, créée par Steven Spielberg et Tom Hanks. Il faut attendre 2006 pour que l'acteur soit révélé au grand public grâce à son rôle de guerrier sparte dans 300, réalisé par Zack Snyder. Sa carrière est lancée. 

© Metropolitan FilmExport

Acteur caméléon

En 2008, "Fassy", comme le surnomment ses groupies, livre l'une de ses performances les plus mémorables. Dans Hunger, première collaboration avec le réalisateur britannique Steve McQueen, il est Bobby Sands, nationaliste irlandais, membre de l'IRA.  En 2009, Quentin Tarantino lui offre l'un des rôles principaux de Inglourious Basterds, au côté de Brad Pitt et Diane Kruger. Le clin d'œil avec ses débuts est savoureux. Après l'échec du péplum Centurion, Michael Fassbender rebondit en rejoignant Marvel et l'une des franchises de super-héros les plus rentables : les X-Men.

L'heure de la reconnaissance internationale est arrivée et, avec elle, le temps des prix. Une nouvelle fois grâce à Steve McQueen, Michael Fassbender livre une performance de haute volée en 2011, dans Shame. Son rôle d'accro au sexe lui vaut un prix d'interprétation au Festival de Venise et un prix du Meilleur acteur aux British Independant Film Awards. Pourtant largement méritée, la nomination aux Oscars lui passe sous le nez, à cause, dit-on, de ses scènes de nu qui auraient incité les votants à plébisciter sa plastique plutôt que ses talents de comédien. Une "honte"...

Au fil des ans et des rôles, Michael Fassbender bâtit une filmographie exigeante et éclectique. Il excelle dans les films en costumes (Jane Eyre, A Dangerous Method, 12 Years A Slave – qui lui vaut sa première nomination aux Oscars en 2014 -, Macbeth...), le drame (Fish Tank, Une Vie Entre Deux Océans), la science-fiction (Prometheus, Assassin's Creed) et le biopic (Steve Jobs).  

Découvrez la bande-annonce de Song to Song, en salles le 12 juillet :

Voir aussi :