Mort de Jacques Chirac : sa famille dément, mais l'inquiétude demeure

Jacques Chirac est à nouveau hospitalisé à Paris depuis dimanche suite à une infection pulmonaire. La rumeur du décès de l'ancien président de la République s'est répandue sur les réseaux sociaux mercredi, avant d'être fermement démentie par sa famille.

© ABACA

"Dans quel monde vit-on où l'on soit contraint de rappeler ces principes fondamentaux d'humanité et de respect ?". C'est en ces termes que Frédéric Salat-Baroux, ancien secrétaire général de l'Elysée et gendre de Jacques Chirac, a réagi après que la mort de l'ancien président a été annoncée, à tort, sur les réseaux sociaux. Très affaibli depuis plusieurs mois, l'ancien chef de l'Etat, âgé de 83 ans, est hospitalisé depuis dimanche matin à la Pitié Salpatrière, à Paris, pour une infection pulmonaire. Selon un proche, son retour du Maroc, où il séjournait avec sa femme, Bernadette, a été avancé de 24 heures sur avis médical. 
Mercredi 21 septembre, Christine Boutin, ancienne ministre du Logement de Jacques Chirac et ex-présidente du parti chrétien-démocrate, a posté sur Twitter "Mort de Chirac", provoquant un véritable emballement sur la Toile. Le post est encore en ligne plusieurs heures après le démenti de la famille de l'ancien chef de l'Etat. 
Frédéric Salat-Baroux, mari de Claude Chirac, a également déclaré à l'AFP qu'il souhaitait que "l'on respecte [la] tranquillité" de Jacques Chirac, "celle de son épouse, celle de sa fille et celle de son petit-fils" : "Il n'y a rien de plus à ajouter, le président Chirac est traité pour une infection pulmonaire et je veux rendre hommage à l'exceptionnelle qualité des équipes médicales."
Victime d'un accident vasculaire cérébral en septembre 2005, Jacques Chirac a été hospitalisé plusieurs fois. La dernière remonte au mois de décembre 2015.

© ABACA

 

Voir aussi :