Francis Lalanne pousse un coup de gueule

Francis Lalanne © Alban wyters abacapress
Protestation. "Aujourd'­hui, lorsqu'on est libre penseur comme moi, on est soit calom­nié, cari­ca­turé, soit absorbé et utilisé. Je ne suis pas dupe : jamais on ne me convie pour mon œuvre", s'est insurgé Francis Lalanne dans les colonnes de Télé 2 Semaines. Et d'ajouter : " Je suis invité par des gens payés pour exer­cer leur droit de méchan­ceté. Ils critiquent, abîment ce qui ne va pas dans le sens de la pensée unique. Au milieu de ce cirque, j'essaie malgré tout de faire passer ma vision des choses." Voilà qui est dit.