Donald Trump abuse des Rolling Stones

Donald Trump © Ap sipa
Parti-tion. Le groupe de rock britannique avait "exigé" mercredi que Donald Trump "cesse immédiatement" d'utiliser ses chansons pendant sa campagne, affirmant ne l'avoir "jamais autorisé" à diffuser sa musique. N'écoutant que son cœur (de rockeur), le candidat républicain a repris dès le lendemain deux tubes des Anglais en affirmant à CNBC : "J'achète toujours les droits". L'argent fait aussi la bande-son, donc.