Nolwenn Leroy crie au scandale

Nolwenn Leroy © VILLARDNIVIERESIPA
Coup de gueule vert. Nolwenn Leroy, fervante protectrice des océans, a "cassé" Facebook en incriminant une décision préfectorale. Cette dernière autorisait une usine d'alu­mine à pour­suivre le rejet de produits consi­dé­rés toxiques dans les cours d'eau du Parc natio­nal des Calanques, qui se jettent ensuite dans la Médi­ter­ra­née. La chanteuse écrit : "Cette infor­ma­tion me scan­da­lise (...) Après le succès de la COP21 à Paris, l'an­née 2016 commence vrai­ment sous de tristes auspi­ces…" On ne va pas la contredire.