François Fillon a toujours été un bad boy

François Fillon © ERIC DESSONS/JDD/SIPA
Rebelle. "Il m’est arrivé de lancer une ampoule lacri­mo­gène pendant une heure d’étude surveillée", a lâché François Fillon sans peur des représailles à Gala. Pire : le potentiel candidat à la présidentielle après la primaire de la droite a aussi raconté au magazine comment, ado, il "ravitaillait en boissons et biscuits" ses camarades de classe. Petit foufou, va !