France Gall revient sur la mort de sa fille

En 1997, France Gall perdait sa fille Pauline décédée de la mucoviscidose. Une épreuve très difficile pour la chanteuse phare des années 80, qui a décidé de sortir de son silence.

France Gall revient sur la mort de sa fille
© ABACA

Dix-huit ans après la mort de sa fille Pauline, décédée des suites d’une mucoviscidose 5 ans après Michel Berger, France Gall est revenue sur cette douloureuse épreuve dans l’émission de Karine Ferri, Un dimanche avec Karine, diffusée sur RFM.  A la question de savoir comment elle a pu se remettre d’un tel malheur, l’interprète d’Evidemment  a répondu : "On ne se dit rien, on avance dans le brouillard pendant des mois et on fait les choses qu'il faut faire parce qu'on a des enfants, un métier et un public."
Parce que la chanteuse à succès des années 80 est consciente que "chaque personne est différente" face à ce genre "d’épreuve", elle explique comment elle a choisi de traverser cette sombre période. "J'ai quand même pris une décision : quitte à vivre des choses extraordinairement tristes et douloureuses, autant les vivre en face. Ça ne sert à rien de sortir, de se distraire. Ce n'est pas en étant dans la distraction que l'on va arranger les choses. Pour arranger les choses, il faut être dans le silence. Et accepter… ". Le fait de "lire" a aussi été une thérapie pour l'amour de Michel Berger. "Quand j'ai perdu ma fille, j'ai lu tous les auteurs qui avaient perdu leur fille. Ça m'aidait de savoir qu'on avait vécu la même chose et que les gens pouvaient en parler." L’artiste s'est plongée dans "Victor Hugo, par exemple", qui a "écrit un poème sur le chagrin d’avoir perdu sa fille(…) Un poème extraordinaire". Extraordinaire, comme la force de la chanteuse de Résiste, bientôt à l'affiche de la comédie musicale du même nom.

Découvrez un extrait de cet entretien (à partir de 0:21 sec) :