Elise Lucet, pas susceptible

Elise Lucet © BENAROCH/SIPA
Pas d’égo, pas de bobos. "On est là pour poser des ques­tions (…) Nous, on tient notre place de jour­na­liste. A elle de tenir sa place d’élue. Si elle pense que c’est la manière dont elle doit [la] tenir et bien, les citoyens juge­ront"a déclaré Elise Lucet sur RTL suite à son altercation avec Rachida Dati qui l’avait traitée de "pauvre fille" et qualifié sa carrière de "pathétique", devant les caméras de Cash Investigation. La journaliste a précisé qu’elle a "très bien" encaissé ces propos et qu’elle n’attendait pas d’excuses de l’eurodéputée, mais des réponses.