Engagée politique pour l'Algérie

En 1988, Isabelle Adjani se rend à Alger, sur la terre de son père, décédé 5 ans plus tôt. Elle participe à un meeting pour "soutenir la naissance d'une démocratie". Tout un symbole. En France, un an auparavant, le bruit court qu'elle serait morte du sida. Une rumeur qu'elle est contrainte de démentir en direct au 20 heures de TF1.
©  BERSUDER JEAN LOUIS/SIPA