Laurent Delahousse, malmené par Nicolas Sarkozy

L'interview de Nicolas Sarkozy par Laurent Delahousse au journal de France 2 n'a pas convaincu les téléspectateurs. En cause: la passivité du journaliste.

Laurent Delahousse malmené par Nicolas Sarkozy

"Merci de m'avoir invité". La première phrase lâchée par Nicolas Sarkozy signe l'arrêt de mort en direct de Laurent Delahousse. Cette phrase qui va déclencher une vague de moquerie chez les téléspectateurs. Pour eux, cette formulation est symptomatique d'un débat télévisé mené par un interviewer consentant et un ancien chef de l'État trop en confiance.
L'"invité" s'en est donné à cœur joie face aux questions ouvertes de Laurent Delahousse. À aucun moment Nicolas Sarkozy n'a été bousculé par les interrogations puisque les affaires où il est impliqué n'ont pas été abordées en substance, tout au plus dans la forme, mais de loin. "En fait Delahousse avait prévu 86 autres questions sur les affaires mais sa fiche est tombée c'est ballot", tweete un internaute pour montrer son mécontentement.
Peu (voire pas) incisif, jamais combatif selon les reproches qui lui sont faits sur Twitter, Laurent Delahousse est vite devenu la risée du Web. En revanche, Nicolas Sarkozy, lui, en avait à revendre de la véhémence (voire de l'agressivité). L'ex-Président a multiplié les remarques désobligeantes envers le journaliste, sur des questions pas assez précises, des formules qui lui ont déplu. Florilège : "Est-ce que vous me prêtez deux neurones d'intelligence ?" ou encore "Qu'est-ce que ça veut dire "Entre hommes", cette virilité... Entre hommes, thérapie de choc.
Au fur et à mesure du débat, le dialogue s'est musclé. Laurent Delahousse n'a pas répliqué. Nicolas Sarkozy n'en ressort pas non plus grandi, puisque son image d'homme apaisé a été ternie par ses piques et ses sorties selon les internautes : "Il s'excite tout seul face à un L. Delahousse très calme."  
Au-delà du débat, c'est aussi le bouleversement inhabituel des programmes sur France 2 qui est critiqué. Nicolas Sarkozy a réussi à accaparer 44 minutes d'antenne à une heure de grande écoute. Une aubaine pour le futur candidat à la présidence... de l'UMP, s'entend.

france 2 dela sarkoz
Laurent Delahousse face à Nicolas Sarkozy dans le journal de 20H sur France 2. © France 2 Capture d'écran Youtube