Léa Salamé

Biographie

Date de naissance 27/10/1979
Lieu de naissance Beyrouth
Pays Liban
Signe astrologique Scorpion
Amis François Bégaudeau, Mathias Énard, Joy Sorman, Laurent Ruquier
Twitter https://twitter.com/leasalame

Léa Salamé, une journaliste qui monte

Journaliste franco-libanaise la recrue de Laurent Ruquier dans l'émission "On n'est pas couché", Léa Salamé transforme l'essai dans son rôle de snipeuse tous les samedis soirs sur France 2. Un parcours sans faute qui lui vaut aujourd'hui les faveurs d'un public acquis à son talent d'intervieweuse.

Une enfance entre France et Liban pour Léa Salamé

Née le 27 octobre 1979 à Beyrouth au Liban, elle vit le début de son enfance dans l'insécurité permanente d'un pays en guerre. Des difficultés qui forgent alors son caractère bien trempé et une vision de la vie à toute épreuve. Actuellement nouvel atout charme de l'émission de Laurent Ruquier "On n'est pas couché" tous les samedis soirs en deuxième partie de soirée auprès de Yann Moix, cette journaliste rigoureuse et perfectionniste ne finit pas d'épater les téléspectateurs par son aplomb et la justesse de ses attitudes face à la crème du paysage politique français, rompu à ce genre d'exercice. Fille du politologue Ghassan Salamé, professeur à Sciences Po Paris, ancien ministre libanais de la Culture, et de sa mère française d'origine arménienne, Léa Salamé se défend de cette double culture qu'elle considère comme un cadeau. Sa famille quitte le Liban au milieu des années 80 pour s'installer définitivement à Paris. Bardée de diplômes, la jeune femme de 35 ans peut se vanter d'un parcours exemplaire, émaillé d'événements qui constituent aujourd'hui les fondements de sa vision journalistique.

Léa Salamé à New York et les attentats du 11 septembre

Diplômée en droit puis de Sciences-Po Paris, elle décolle en 2001 pour New York où elle souhaite compléter sa formation et s'ouvrir à la culture américaine. Présente à quelques pâtés de maisons des tours du World Trade Center au moment des attentats, elle est légèrement blessée durant la cohue faisant suite aux événements : un tournant dans sa vision de l'actualité, elle commence à réaliser des reportages et s'imagine déjà dans la peau d'une Hala Gorani, star des JT de la chaîne CNN. Il y a une ambition dévorante pour l'instantanéité chez Léa Salamé, qui n'hésite pas à prendre pour modèle des personnalités comme Thierry Ardisson ou Frédéric Taddeï. Loin de la presse écrite ou de la carrière américaine souhaitée par son père, Léa Salamé rentre à Paris : c'est Jean-Pierre Elkabbach qui lui permet de faire ses premiers pas en télévision sur la chaîne Public Sénat en 2004.

La carrière journalistique punchy de Léa Salamé

Un passage sur France 24 lui offre la possibilité d'animer ses premiers magazines d'information. C'est en 2010 qu'elle rejoint la chaîne d'information I-Télé pour présenter les journaux du soir et différentes émissions de débats dès 2012 dont "Ça se dispute" auprès du controversé Éric Zemmour. C'est à l'occasion d'une de ces soirées que la jeune femme crée le buzz : se croyant hors antenne, elle s'exclame avoir "fait péter le décolleté" pour présenter le journal. 2014 reste une année riche pour Léa Salamé qui est choisie par Laurent Ruquier pour remplacer Natacha Polony dans "On n'est pas couché", elle est également élue "Femme de l'année" par le magazine "GQ". Côté vie privée, Léa Salamé n'est pas du genre à s'épancher : même si la belle ne cache pas son désir de fonder une grande famille, cette proche des écrivains de la revue "Inculte" avoue avoir partagé sa vie durant 10 ans avec l'un de ses membres et vivre actuellement une histoire d'amour depuis trois ans avec un autre de ces écrivains. Entre son remplacement de Natacha Polony et son émission matinale quotidienne sur la radio France Inter, espérons pour cette acharnée du travail d'avoir un peu de temps à consacrer à sa vie personnelle.

Léa Salamé Également cité dans