Geneviève Fioraso

Biographie

Date de naissance 10/10/1954
Lieu de naissance Amiens
Pays France
Signe astrologique Balance
En couple avec Stéphane Siebert
Amis Bruno Cercley, André -Jacques Auberton-Hervé, Jean-Marc Ayrault

Geneviève Fioraso, une femme aux multiples facettes

Geneviève Fioraso n'est certainement pas aussi connue que certains de ses collègues, pourtant elle est ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Son parcours professionnel ne se résume pas à la politique, puisqu'elle a fait ses preuves au sein de différents univers avant d'être appelée par Jean-Marc Ayrault.

La vie privée de Geneviève Firaso

Issue d'une famille originaire d'Italie, Geneviève Fioraso est née le 10 octobre 1954 à Amiens. Cadette d'une famille de six enfants, elle est elle-même maman de deux enfants. Après avoir fait hypokhâgne, elle obtient deux maîtrises : l'une en anglais, l'autre en économie. Ce parcours lui a permis d'enseigner ces deux matières pendant quelques années à Amiens. Elle quittera ensuite l'enseignement et sa région d'origine pour s'installer à Grenoble, dans l'Isère où elle trouvera un poste au sein de la mairie de Grenoble.

Geneviève Fioraso, un parcours professionnel varié qui l'emmène jusqu'au gouvernement

En 1983, Geneviève Fioraso devient l'assistante parlementaire du maire de Grenoble Hubert Dubedout. Par la suite, elle se lance dans différents projets, notamment en faveur de l'insertion des jeunes en difficulté ainsi qu'en faveur de la recherche scientifique. Son dynamisme et son abnégation finiront par payer puisqu'elle enchaîne les postes à responsabilité, tant au niveau professionnel qu'au niveau politique. En parallèle de sa carrière professionnelle, Geneviève Fioraso entre peu à peu en politique. Après avoir été l'assistante parlementaire d'Hubert Dubedout, elle devient en 1995 directrice de cabinet du nouveau maire de Grenoble, Michel Destot. En 2007, elle quitte les coulisses pour devenir tête d'affiche en étant élue députée dans la Première circonscription de l'Isère. Elle occupera rapidement plusieurs fonctions importantes au sein de l'Assemblée nationale. La suite est connue, puisqu'elle est nommée ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche au sein du gouvernement Ayrault en mai 2012, et réélue députée le mois suivant.