Albert et Charlène : focus sur un mariage monégasque Un budget colossal

les produits dérivés du mariage pour les touristes.
Les produits dérivés du mariage pour les touristes.

Les largesses financières de la Principauté

 


Pour célébrer comme il se doit cette union, le Parlement monégasque a voté une dotation de quatre millions d'euros pour les festivités, sans compter sur la note payée par la famille Grimaldi. Ainsi, côté sécurité, l'Etat prévoit de mobiliser pas moins de 520 policiers pour surveiller les rues empruntées par les jeunes mariés à la suite de l'office religieux. Quatre démineurs de l'armée française seront également déployés et une couverture radar contrôlera l'espace aérien. Qui plus est, 200 volontaires recrutés parmi le personnel administratif monégasque encadreront les invités et la foule présente.

Les petits plaisirs du Prince

Charlène sera habillée en robe Armani. Albert, lui, a souhaité placer son mariage sous le signe de l'écologie. Ainsi, la sortie de l'église se fera dans une voiture Lexus hybride. Cette dernière sera exposée par la suite au Musée océanographique de Monaco.

Une économie reboostée

Après la crise, l'enclave de Monaco a subi une forte baisse de son chiffre d'affaire. Avec ce mariage ultra-médiatisé, la Principauté attend pas moins de 200 000 invités pour l'événement, presque autant que pour un Grand prix de F1. De plus, pour attirer les touristes dans le centre de Monaco, les parkings seront gratuits et les trains plus nombreux. A noter également que les hôteliers sont d'ores et déjà complets et les commerçants retrouvent peu à peu le sourire. Enfin, les retombées médiatiques suite à ce mariage seront nombreuses à travers le monde, et Monaco pourrait jouir de ce regain d'intérêt.

 

Sommaire