George Michael en images : ses amis, ses amours, ses emmerdes [PHOTOS]

Last Christmas… Le chanteur britannique et sex-symbol George Michael, figure emblématique de la Pop, coqueluche des ados des eighties, puis idole gay est décédé le jour de Noël à son domicile de l'Oxfordshire, à l'ouest de Londres. Le monde de la musique pleure son enfant terrible.

Après David Bowie, Prince, Leonard Cohen, c'est au tour de George Michael de plonger les mélomanes dans le deuil. Tourmenté par des déboires liés au crack, à l'alcool et par une vie sentimentale compliquée, l'artiste âgé de 53 ans s'est éteint le 25 décembre dans sa résidence de Goring, au sud de l'Angleterre. Il a été retrouvé étendu dans son lit, victime d'une crise cardiaque, par son petit ami, un coiffeur libanais.

Né le 25 juin 1963 à Londres, d'un Grec chypriote et d'une Anglaise, Georgios Kyriacos Panayiotou -de son vrai nom- débute sa carrière en 1981 avec le tandem Wham! qu'il forme avec son camarade de lycée, Andrew Ridgeley.
Brushing soigné, bronzage permanent et look vestimentaire à l'avenant, le duo chic et choc capte l'esprit de l'époque et devient culte avec des tubes planétaire comme "Club Tropicana" et "Wake Me Up Before You Go-Go".

Premier groupe occidental à se produire en Chine. Wham! implose en 1986 et George Michael, désireux de dépasser les refrains efficaces pour public facile, se lance en solo, ciblant une audience plus adulte. Jackpot en juin 1987, avec le single "I want your sex", interdit sur les ondes radios en journée en raison de ses paroles explicites, rencontre un immense succès.
L'interprète de "Faith" vend plus de 100 millions de disques dans le monde… jusqu'à ce que sa popularité, entachée par des scandales à répétition, décline.
Arrêté en 1998 pour "comportement obscène et attentat à la pudeur" dans des W.C de Beverly Hills, en Californie, George Michael est au pied de mur, contraint de faire son coming-out. Secret de polichinelle dans le monde du spectacle, son homosexualité est ignorée du grand public. "Ma mère était encore vivante et chaque jour aurait été un cauchemar pour elle en pensant que je puisse être touché par le sida", se justifie-t-il en 2007 lors d'une interview à BBC.

Cette arrestation tonitruante à Los Angeles, il la vit comme "un acte délibéré déclenché par son inconscient". "Je ne pense pas que j'aurais eu la même carrière -mon ego n'aurait peut-être pas été satisfait dans tous les domaines- mais j'aurais sans doute était un homme plus heureux", regrettera-t-il.

Revenu au sommet en 2004 avec "Patience", disque d'or au Royaume-Uni, et décidé à profiter au maximum de la vie après avoir survécu de peu à une pneumonie fin 2011, George Michael préparait un album et un documentaire autobiographique.

"Les gens veulent me voir comme un personnage tragique, avec ces relations sexuelles dans les toilettes publiques sous l'emprise de la drogue, mais je ne vois  plus ça comme des faiblesses. C'est simplement ce que je suis", jugera-t-il a posteriori.