Nicolas Sarkozy, un petit (re)tour et puis s'en va

L'ancien président de la République avait déjà promis d'arrêter la politique en cas de défaite en 2012. En septembre 2014, le voilà réélu à la tête du parti des Républicains. "Pas par envie. Par devoir", a-t-il dit à Valeurs Actuelles. Sans aucun doute. Le 22 août 2016, le voilà officiellement candidat aux présidentielles de 2017. Mais le rêve de retour s'arrête le 20 novembre avec un échec significatif au premier tour des primaires de la droite. Nicolas Sarkozy jure de se retirer de la vie politique... jusqu'à quand ? 
©  WITT/SIPA