Michel Rocard, hommage en images [PHOTOS]

DISPARITION - Michel Rocard, ancien chef du gouvernement, est décédé samedi 2 juillet. Il avait 85 ans. On se souviendra de ce génie politique pour son engagement à toute épreuve et sa curiosité infaillible. Fumeur impénitent, père de quatre enfants, amoureux des chats, marié 3 fois... Découvrez l'homme derrière le penseur et le Premier ministre.

Michel Rocard s'est éteint le 2 juillet 2016 à 18h30, à la Pitié-Salpêtrière, à Paris. L'ancien Premier ministre a succombé à un cancer à l'âge de 85 ans. C'est son fils, l'astrophysicien Francis Rocard, qui a annoncé la nouvelle. Un triste événement qui a suscité de nombreux hommages, de la part des politiques comme des stars. Il faut dire que Michel Rocard était respecté. Ce que l'on retiendra de lui, c'est qu'il était un homme d'engagements. De la politique à la cause animale en passant par la culture, il n'aura eu de cesse de se battre pour ses convictions. Pas moins de trois hommages officiels lui seront rendus selon ses propres volontés indiquées dans son testament : une cérémonie au temple protestant, un hommage national aux Invalides le 7 juillet à 12h et un hommage au siège du Parti socialiste. Une minute de silence est également prévue à Conflans-Sainte-Honorine – dont il a été maire de 1977 à 1994 – le 4 juillet. Son corps sera incinéré cette semaine à Paris et ses cendres seront inhumées en Corse, à Monticello.     

Une vocation politique

Michel Rocard est né le 23 août 1930 à Courbevoie, en banlieue parisienne. Issu d'une famille bourgeoise, celui que l'on surnommait "hamster érudit" chez les Scouts est bercé dès son plus jeune âge par le Protestantisme, héritage de sa mère. Son père, Yves Rocard, a pour ambition de faire de son fils un scientifique émérite, lui-même étant professeur de physique à l'ENS. Michel Rocard rompt avec l'estime paternelle et choisit les Lettres et la politique. En 1947, il entre à l'Institut d'études politiques de Paris où il rencontre Jacques Chirac : une amitié est née. Il poursuit ses études à l'ENA en 1956. Dès lors, son combat pour un nouveau socialisme débute. Il adhère dans les année 60 au Parti socialiste autonome et marque son opposition à la politique colonialiste engagée envers l'Algérie. Il fonde alors le Parti socialiste unifié. Après des débuts remarqués, Michel Rocard est associé au concept de "deuxième gauche". Premier ministre de 1988 à 1991 sous François Mitterrand, il réalise de grands projets en peu de temps, malgré l'animosité du Président à son égard. Il créé le Revenu Minimum d'Insertion (RMI) en 1988, une assistance temporaire pour aider les chômeurs en fin de droits à retrouver du travail. La mesure est une avancée considérable pour la réinsertion des personnes sans emploi. Économiste impliqué, Michel Rocard instaure en 1990 la Contribution Sociale Généralisée (CSG). On retiendra également de son passage à Matignon son action en faveur de la Nouvelle-Calédonie. En juin 1988, de violentes altercations éclatent entre les Européens installés sur l'île et les indépendantistes kanaks pendant le premier tour de l'élection présidentielle. Après une prise d'otages et des dizaines de morts et de blessés, Michel Rocard réunit Jean-Marie Tjibaou, leader des indépendantistes du FLNKS, et Jacques Lafleur, leader du RPR. Ils signent un accord sur les droits du territoire à l'autodétermination. Michel Rocard garde son sang-froid et réussit là un exploit. A côté de ces trois avancées majeures, il consacre son énergie à l'Union européenne, l'euthanasie ou encore la cause animale – il a été ministre de l'Agriculture de 1983 à 1985. Michel Rocard est décoré de la Légion d'honneur le 14 juillet 2015.

Un homme excessif

Michel Rocard vit son existence jusqu'à l'excès. Toujours une cigarette à la bouche et pouvant lire plusieurs livres en une journée, selon ses proches, il est curieux de tout. Intellectuel au langage soigné, mais au discours souvent marmonné, ses interventions sont toujours remarquées.
Côté cœur, Michel Rocard a été marié à trois reprises. Il épouse sa première femme, Geneviève Poujol, en 1954. Avec elle, il a deux enfants : Sylvie et Francis. Mais le couple divorce. Michel Rocard se remarie en 1972 avec Michèle Legendre avec qui il a deux garçons : Loïc et Olivier.
Il s'unit une 3e fois le 20 avril 2002 à Sylvie Pélissier. Ensemble, ils s'engagent auprès de la Fondation Brigitte Bardot. Cette dernière a rendu un hommage à l'homme qui aimait les bêtes. Le couple Rocard avait créé un refuge et recueilli plusieurs dizaines chats abandonnés...