Disparition de Laura Antonelli, icône du cinéma érotique italien

L'actrice Laura Antonelli, rendue célèbre pour son rôle dans la comédie érotique Malicia, est morte lundi 22 juin dans sa maison de Ladispoli, près de Rome. Son ancien compagnon, Jean-Paul Belmondo, lui a rendu hommage.

Disparition de Laura Antonelli, icône du cinéma érotique italien
© LEVY/AP/SIPA

L’actrice italienne Laura Antonelli, célèbre pour son rôle dans Malicia et ancienne compagne de Jean-Paul Belmondo, a été retrouvée morte lundi 22 juin à son domicile de Ladispoli, près de Rome, où elle vivait recluse depuis des années. Elle avait 73 ans. Les causes de son décès n’ont pas été communiquées.  
Née en 1941 à Pula, en Croatie, à l’époque où la ville faisait encore partie de l’Italie, Laura Antonelli s’est imposée comme une icône du cinéma comique érotique des années 1960 et 1970, notamment grâce au film Malicia, de Salvatore Samperi. Le rôle lui vaudra le Ruban d’argent de la meilleure actrice en 1974. Parmi ses rôles les plus marquants, on peut citer L’innocent, de Luchino Visconti, et Passion d’amour d’Ettore Scola.
Elle rencontre Jean-Paul Belmondo en 1971 à Paris, sur le tournage des Mariés de l’an II, de Jean-Paul Rappeneau et partagera la vie du comédien jusqu’en 1980. Dans les années qui suivent, sa carrière s’essouffle et la comédienne, défigurée par la chirurgie esthétique, sombre dans la drogue et l’alcool.
Jean-Paul Belmondo a réagi au décès de son ex-compagne. Il a déclaré à l’AFP l’avoir appris "avec une profonde tristesse" : "Laura fut pour moi avant tout une compagne adorable, au charme exceptionnel. Elle fut également une partenaire de grande qualité que tout le monde appréciait sur les plateaux. Je ne veux garder d’elle que ces merveilleux souvenirs". 

Laura Antonelli et Jean-Paul Belmondo © LEVY/AP/SIPA