Joyeux anniversaire Catherine Deneuve !

Actrice, magistrale, éblouissante, intemporelle, libre, amoureuse, Catherine Deneuve, qui fête ses 74 ans, s'est imposée comme la plus grande star du cinéma français. Portraits d'une femme authentique et passionnée à mille lieues de la froideur et de la sophistication qu'on veut bien lui coller.

"Je n'ai pas conscience de mon âge (...) disons que j'essaie de vieillir le plus gracieusement possible. Au seuil de mes 70 ans, je me sens aussi audacieuse qu'à 20 ans", avait confié Catherine Deneuve à Paris-Match.
Considérée dans le monde entier comme l'une des plus belles femmes et des plus grandes actrices françaises, connue pour ses rôles mythiques dans des films magnifiant sa splendeur classique et son élégance époustouflante, elle reste une icône qui ne cesse d'inspirer, de fasciner.

Star parmi les stars, césarisée deux fois (Le Dernier Métro en 1981, Indochine en 1993), nommée à l'oscar de la meilleure actrice, Catherine Deneuve a fait rêver le public et tourné plus d'une centaine de films avec les plus grands metteurs en scène (Jacques Demy, Luis Buñuel, Claude Lelouch, Claude Berri, André Téchiné...). Femme amoureuse, passionnée, elle a vécu avec le réalisateur Roger Vadim (avec lequel elle a eu un fils, Christian, le 18 juin 1963), puis a épousé en 1965 le photographe David Bailey (dont elle s'est séparée deux ans plus tard). Elle a aussi partagé sa vie avec le réalisateur François Truffaut, avec l'acteur Marcello Mastroianni (avec qui elle a eu une fille, Chiara, le 28 mai 1972), avec l'homme d'affaires Bertrand de Labbey (son agent), et avec l'homme de médias Pierre Lescure dans les années 1980...
Catherine Deneuve sait que le temps est compté, mais reste dans le désir, l'excès, la curiosité. Impétueuse, elle sort beaucoup, se couche tard et grille cigarette sur cigarette. Selon l'artiste, ne plus avoir autant besoin de "paraître" est une chose qui vient compenser le fait de vieillir. Non pas que cette mamie épanouie se fiche complètement du regard des autres, mais elle se sent beaucoup plus libérée des apparences. Ravie d'être grand-mère, très proche de ses petits-enfants, elle considère que c'est "un vrai cadeau, un réel bonheur". Catherine Deneuve n'est plus prisonnière du carcan de la séduction car elle a "une autre projection de sa vie personnelle et amoureuse". Au cinéma, il faut être en harmonie avec soi et avoir trouvé l'équilibre avec la réalité pour accepter le reflet capturé par la caméra.

Blonde icône. Après quelques apparitions comme figurante, l'actrice prend le parti de se décolorer les cheveux dès l'âge de 17 ans. Une façon de se démarquer de sa sœur, Françoise Dorléac, brune comme elle. Dans Les Parapluies de Cherbourg, de Jacques Demy, la blondeur de Catherine Deneuve crève l'écran. Dans Peau D'Âne, sa chevelure soleil étincelle. Toutes les filles croient que l'actrice a changé sa crinière pour l'amour d'un homme. Sa nuance s'impose comme une référence.

Anti-diva. Plutôt que d'abuser de la chirurgie esthétique (elle se défend d'avoir fait refaire quoi que soit seulement gommé quelques rides), Catherine se maquille et devient Deneuve, LA femme.
Ex-égérie des soins anti-âge L'Oréal, Catherine Deneuve affectionne les cosmétiques. "Le maquillage a été inventé pour embellir les femmes. Une femme que le maquillage n'embellit pas est une femme mal maquillée"...admet, lucide, cette icône de beauté. "Se maquiller, c'est se mettre en scène, cela aide à appréhender le personnage que l'on va interpréter".

Epicurienne. Ne comptez pas sur Catherine Deneuve pour parler diète et régimes draconiens. Ce qu'elle aime ? Se retrouver avec des amis pour partager un vrai repas. "C'est si bon: On parle. On boit. On boit même un peu trop... ". Pour elle, "l'eau n'est agréable que lorsqu'il fait très chaud et qu'on a très soif. Sinon, c'est fade". Et sa silhouette svelte, alors ? Cette battante ne surveille sa ligne que pour se "prouver qu'elle appartient à son corps, tout en ayant les pleins pouvoirs sur lui".
Si elle admet la nonchalance, "qui peut être langoureuse et séduisante", le manque d'énergie la révulse. Pour elle, les acteurs sont comme les sportifs, les acrobates, les danseurs, "ils ont besoin d'un maximum d'énergie".

Et pour récupérer sa vitalité, cette femme d'extérieur passe ses week-ends à jardiner dans le parc de son château près de Vernon, dans l'Eure-et-Loir). Qui ne rêverait pas d'autant d'éclat et d'harmonie ?