Carmen Maura : "Ma carrière est une succession de belles surprises"

L'actrice espagnole s'est rendue à Paris afin de recevoir la Grande Médaille de Vermeil saluant l'ensemble de sa carrière. L'occasion pour le Journal des Femmes de lui poser quelques questions.

Interview de Carmen Maura
picto 200 150
Carmen Maura reçoit la Grande Médaille Vermeil le 9 février 2011. © Nelly Deflisque

Actrice fétiche du réalisateur espagnol Pedro Almodovar, Carmen Maura a incarné plus d'une centaine de rôles féminins tout au long de sa carrière. Parmi ses interprétations, l'on retient volontiers son jeu d'amante hystérique dans "Femmes au bord de la crise de nerfs" (1988), de fermière inquiétante dans "Le Bonheur est dans le pré" (1995), ou bien de mère mystérieuse dans "Volver" (2005) avec Penélope Cruz. A l'affiche du film "Les Femmes du 6e étage" en compagnie de l'acteur français Fabrice Luchini, l'actrice a été conviée par la Mairie de Paris en vue de recevoir la Grande Médaille Vermeil rendant hommage à l'ensemble de son travail. Rencontre avec une femme au charisme impressionnant.

Comment expliquez-vous votre grande popularité en Espagne mais aussi en France ?
En Espagne, j'ai connu le succès assez tôt car j'ai été présentatrice d'une émission télévisée polémique pendant plusieurs années, et puis j'ai tourné dans de nombreux courts-métrages. Je pense que si les gens m'apprécient, cela s'explique en partie par la grande diversité des rôles que j'interprète. Les personnages de femmes que j'incarne parlent aux gens, à l'ensemble des couches de la société. J'ai cette chance d'avoir un physique qui me permets de pouvoir tout jouer : fermière, femme au foyer, journaliste, tueuse, etc.

Quel est le prochain rôle que vous aimeriez explorer ?
On me verra prochainement dans un film espagnol, où j'interpréterai la mère d'un condamné à mort dans une situation post-guerre. C'est un très beau rôle, très émouvant.

Comment s'est déroulé le tournage de votre dernier film "Les Femmes du 6e étage" avec Fabrice Luchini ?
Muy bien ! Je me suis énormément amusée sur le plateau de tournage avec les autres comédiens, et surtout avec Fabrice. C'est un acteur généreux et vraiment talentueux. Il était très respectueux envers l'ensemble de l'équipe de tournage, c'est un vrai plaisir de tourner avec lui, je ne regrette absolument pas !

Comment vous-sentez-vous à Paris ?
Je m'amuse beaucoup, même si, quand je m'y suis installée il y a quelques années pour la première fois, tout n'était pas simple, entre le froid, la pluie et la mauvaise humeur des gens. En plus de ça, je devais apprendre à mémoriser la langue... Aujourd'hui, je viens très souvent dans la capitale car j'y ai un petit appartement. Paris reste pour moi la plus belle ville du monde !

Quel regard portez-vous sur votre carrière d'actrice ?
Je pense que mon meilleur souvenir reste le jour où j'ai réalisé qu'il fallait que je devienne comédienne. J'ai lutté pour faire accepter cela à ma famille, et après je suis allée de surprises en surprises. Je pense que ma carrière au cinéma est une succession de surprises formidables.