Erykah Badu

Biographie

Date de naissance 26/02/1971
Lieu de naissance Dallas
Pays Etats-Unis
Signe astrologique Poissons
Amis Dave Chappelle
Twitter https://twitter.com/fatbellybella

Erykah Badu, l'objet du scandale

Reine du hip-hop, de la soul et du jazz, Erykah Badu est une artiste complète qui ne craint pas de bousculer les conventions - quitte à provoquer le scandale...

Vers la lumière

Fille d'une actrice professionnelle, née à Dallas le 26 février 1971, la petite Erica Abi Wright a grandi dans le berceau du "negro spiritual" et du gospel. C'est sans doute cet environnement familial qui explique pourquoi elle a composé sa première chanson à 7 ans, sur un vieux piano offert par sa grand-mère ! Vers 14 ans, elle commence déjà à rapper en free-style, et adopte son pseudonyme, qui est loin d'être dû au hasard. Erykah veut en effet se débarrasser de son prénom très américain, car elle l'associe à l'esclavage et elle veut se rapprocher de ses racines africaines en adjoignant le suffixe "kah", qui signifie "lumière intérieure qui brille et ne peut être contaminée" en ancien égyptien. "Badu" lui rappelle les vocalises improvisées du jazz... Plus tard, elle sera ravie d'apprendre que, en arabe, "badu" veut dire "qui apporte la vérité et la lumière" : la boucle est bouclée !

Une consécration

En 1993, Erykah abandonne ses études pour former avec son cousin un groupe de hip-hop et commence à se produire sous le nom de scène Erykah Free puis Erykah Badu. Elle quitte Dallas pour le quartier de Brooklyn à New York et sort son premier album solo, "Baduizm", en 1997. La même année, Erykah donne naissance à son premier enfant, Seven Sirius Benjamin, fruit de ses amours avec Andre Benjamin, membre du groupe OutKast. C'est le début du succès pour Eryka, qui fait une apparition très remarquée dans le film "Blues Brothers 2000", où elle incarne la sorcière créole Queen Musset's. Par la suite, elle multiplie les albums et les consécrations, mais aussi les amours : après Andre Benjamin, elle a une liaison avec le rappeur américain The D.O.C., liaison dont naîtra sa fille Puma Sabti Curry en 2004, puis avec Jay Electronica, avec lequel elle aura sa deuxième fille, Mars Merkaba Thedford en 2009. En 2010, son cinquième album, "New Amerykah Part Two : Return of the Ankh", est l'objet d'un scandale. Dans un des clips tournés pour cet opus, Erykah Badu se déshabille au fil de la chanson dans les rues de Dallas - les autorités de sa ville d'enfance n'ont que peu apprécié cette mise en lumière de leur cité et l'ont poursuivie en justice, tandis que les images de sa nudité faisaient le tour du monde via Internet ! Ultime paradoxe, Erykah Badu est choisie comme égérie de la marque Givenchy pour le printemps-été 2014, succédant ainsi à Kate Moss. Une consécration de son élégance naturelle ?

Erykah Badu, une artiste aux engagements contrastés

Erykah Badu est une chanteuse pour le moins... étonnante. Le coeur sur la main lorsqu'elle milite en faveur des jeunes défavorisés de South Dallas, au sein de l'association caritative B.L.I.N.D., qu'elle a créée et qui organise des programmes autour de la danse, de la musique, du théâtre et des arts visuels, elle a aussi été l'objet de violentes critiques lorsqu'elle a donné un concert privé pour l'anniversaire de Mswati III, roi du Swaziland et accessoirement dernier monarque autocrate d'Afrique... Elle a assuré n'avoir pas eu connaissance des exactions de son illustre hôte, mais le mal était fait. D'autant que, depuis son dernier album, Erykah se distingue davantage pour ses actions d'éclat que pour sa musique : elle a ainsi essayé d'embrasser un journaliste qui couvrait l'arrestation de Shia LaBeouf à New York et a fait des gestes scabreux en contrechamp. Quelque temps plus tard, pour dénoncer l'indifférence des gens vis-à-vis des sans-abris, elle a donné un concert incognito à Times Square, la célèbre place de New York. Elle n'a récolté ce jour-là que... 3,60 $ !

Erykah Badu Également cité dans