Daniel Day Lewis

Biographie

Date de naissance 29/04/1957
Lieu de naissance Londres
Pays Royaume-Uni
Signe astrologique Taureau
En couple avec Rebecca Miller
Amis Paul Thomas Anderson, Steven Spielberg, Jim Sheridan, Martin Scorsese

Daniel Day-Lewis, l'homme aux trois Oscars

Sa capacité à s'emparer de son personnage est si impressionnante que certains l'ont dit schizophrène. Daniel Day-Lewis, très sélectif dans le choix de ses rôles, est surtout un grand perfectionniste qui travaille d'arrache-pied chacune de ses interprétations. Les professionnels du cinéma ne s'y sont pas trompés: il a obtenu à trois reprises l'Oscar du meilleur acteur, ce qui en fait la deuxième personnalité la plus primée de l'histoire des Oscars après Katharine Hepburn.

De l'ébénisterie aux Oscars

Né à Londres le 29 avril 1957, Daniel Day-Lewis est le fils du poète anglo-irlandais Cecil Day'Lewis et de l'actrice Jill Balcon. Durant sa scolarité, Daniel découvre ses trois passions principales: la pêche, le travail du bois et l'art dramatique. Il rejoint un temps la troupe de la Royal Shakespeare Company avec laquelle il joue dans «Le Songe d'une nuit d'été» (1983) et «Roméo et Juliette» (1984). Il est révélé au grand public l'année suivante, grâce au film de Stephen Frears «My Beautiful Laundrette» et à celui de James Ivory, «Chambre avec vue». Son premier Oscar, il le doit à son interprétation du poète infirme Christy Brown, dans «My Left Foot», de Jim Sheridan (1989). L'année suivante, il rencontre Isabelle Adjani, avec laquelle il vivra pendant cinq ans et avec qui il aura un fils.

Un travailleur forcené

Acteur de l'extrême, Daniel Day-Lewis passe toute la période du tournage de «My Left Foot» en fauteuil roulant, s'isole plusieurs mois dans la forêt pour «Le Dernier des Mohicans» (1992), se promène dans les rues de New York en tenue d'aristocrate pour «Le Temps de l'innocence» de Martin Scorsese (1993)... Perfectionniste ou tout simplement fou? Cet investissement forcené l'oblige à refuser de nombreux rôles, mais lorsque son épouse, la réalisatrice Rebecca Miller, lui propose de jouer dans «The Ballad of Jack and Rose» (2006), il répond présent. Son interprétation d'un prospecteur de terrain haineux et violent dans «There Will Be Blood» de Paul Thomas Anderson en 2007, et celle d'Abraham Lincoln dans le film de Steven Spielberg lui assurent deux nouveaux Oscars. Une carrière sans faute!

Actualités