Clint Eastwood

Biographie

Date de naissance 31/05/1930
Lieu de naissance San Francisco
Pays États-Unis
Signe astrologique Gémeaux
En couple avec Dina Ruiz
Amis Sean Penn, Hilary Swank, Morgan Freeman

Clint Eastwood, un homme en or

Producteur, réalisateur, mais aussi acteur, Clint Eastwood est un visionnaire à part entière. Ses films déçoivent rarement le public et sont récompensés à plusieurs reprises.

Clint Eastwood: une fulgurante ascension

Né en 1930 à San Francisco, Clint Elias Eastwood Junior découvre la comédie au collège. Après avoir obtenu son diplôme, il effectue des petits boulots. Clint Eastwood reprend ensuite ses études au Los Angeles City College où il étudie la musique et fréquente un mannequin, surnommée Maggie. Les deux amoureux se marient en 1953, et ont des enfants, Kyle et Alison. Bien qu'il soit heureux, Clint Eastwood trompe sa femme, avec Rosie Mary Glenn, qui donnera naissance à une petite Lesly, mais aussi avec Roxanne Tunis. Là encore, la maîtresse met au monde une petite Kimber. L'acteur divorce à la fin des années 1970 de Maggie. Au même moment, sur le plan professionnel, la chance commence à lui sourire. Il est embauché chez Universal et arrive à obtenir un rôle dans la série «Maverick». Attiré par le cinéma, il se fait remarquer dans «Le bon, la brute et le truand». Il réalise en 1971 «Play Misty», puis bouleverse ensuite les spectateurs dans le film «Sur la route de Madison». Au milieu des années 1980, il s'amourache de Jocelyn Reeves, une hôtesse de l'air, à qui il fait deux enfants: Scott et Katryn. Puis, il s'éprend de Frances Fisher, avec qui il a une fille, Francesca Ruth. Enfin, en 1996, l'acteur épouse à Las Vegas Dina Ruiz, une ancienne présentatrice de télévision. Ensemble, ils ont une fille, Morgan Colette.

Clint Eastwood: un réalisateur prestigieux

Clint Eastwood poursuit ses projets, en signant «Mystic River», puis en 2004, le merveilleux «Million dollar baby» qui remporte quatre Oscars. Motivé, il change ensuite de registre en se tournant vers la guerre avec «Iwo Jima: mémoires de nos pères» et «Lettres d'Iwo Jima». Clint Eastwood repasse encore derrière la caméra avec «L'échange», «Invictus» et «Gran Torino» qui reçoit le César du meilleur film étranger. C'est un fait: tout ce que Clint Eastwood touche se transforme en or.

Actualités

Dossiers