Anne Gravoin

Biographie

Date de naissance 04/11/1965
Lieu de naissance Montauban
Pays France
Signe astrologique Scorpion
En couple avec Manuel Valls
Amis Valérie Trierweiler, Marek Halter, Bernard-Henri Lévy

Anne Gravoin, une vie en harmonie

Épouse du Premier ministre Manuel Valls, mais violoniste avant tout, Anne Gravoin est l'exemple même de la femme indépendante qui a su mener sa vie avec maestria. Entre concertos classiques, dîners officiels et collaborations sur les albums d'artistes de variété, elle a toujours su se jouer des conventions.

Une immersion artistique dès l'enfance

Née le 4 novembre 1965 à Montauban, Anne Gravoin est issue d'une famille aux origines moldaves du côté de son grand-père maternel. Avec une mère professeur d'anglais spécialiste de Shakespeare et un père violoniste titulaire de l'Orchestre philharmonique de Radio France, elle profite d'un milieu essentiellement artistique qui forge son admiration pour la symphonie. Après de brillantes études au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, où elle ressort premier prix en violon et musique de chambre, Anne Gravoin commence dès 1984 à imprimer sa patte novatrice en collaborant avec des artistes de variété qui lui permettent de mêler classique et musique populaire.

Une vie en musique

Violoniste tout-terrain, Anne Gravoin casse les codes de son enfance classique pour collaborer avec des artistes à contre-courant de sa formation initiale : Laurent Voulzy, Michel Jonasz, Johnny Hallyday... Accompagnée de sa quarantaine de musiciens, elle entreprend de marier des sonorités du répertoire symphonique à des chanteurs pop-rock de la variété française. Curieuse de nature, cette fonceuse ne s'est jamais donné de limite dans la création artistique allant jusqu'à fonder en 2003 Régie Orchestre, une société dédiée aux projets musicaux réalisés sur mesure pour le cinéma, la télévision et les chanteurs de variété, qui emploie près de 350 musiciens.

Un caractère de feu qui sait se faire entendre

Mariée en 2010 au Premier ministre Manuel Valls, Anne Gravoin, qui n'a pas attendu son mari pour se faire connaître, expérimente néanmoins les inévitables désagréments d'être "la femme de". En interview, la violoniste n'hésite pas à recadrer ses intervenants, souvent friands de secrets d'alcôve du couple. Franche, sincère, pince-sans-rire... Les adjectifs ne manquent pas pour décrire le caractère quelque peu déstabilisant d'Anne Gravoin. La langue de bois, souvent dévolue dans ce milieu, n'est pas l'apanage de cette femme de convictions. Un franc-parler qui lui joue parfois des tours : des déclarations sulfureuses, mais déformées sur le succès de son mari sur la gent féminine, une saillie sur la femme de l'ex-Premier ministre Jean-Marc Ayrault à l'humour mal compris, un choix de vie de famille loin de l'Hôtel Matignon, résidence habituelle du Premier ministre, un soutien non dissimulé à l'ex-première dame de France déchue Valérie Trierweiler. Anne Gravoin, une artiste atypique qui a su conjuguer vies privée et publique d'une main de maître...