Soutien-gorge : le b.a.-ba

Le soutien-gorge reste un sous-vêtement incontournable pour magnifier sa poitrine et la maintenir confortablement. Petit briefing pour bien le choisir.

Les types de soutiens-gorge

Un soutien-gorge peut être choisi avec ou sans armatures. Les armatures ne sont plus indispensables aujourd'hui, et la coupe du soutien-gorge suffit normalement à procurer un bon maintien. On le choisira en fonction de l'effet que l'on souhaite obtenir. Pour les poitrines menues, le soutien-gorge ampliforme permet de tricher sur le volume de la poitrine. Il peut aussi comporter des coussinets pour un effet push-up. La poitrine est ainsi poussée vers le haut (d'où son nom) et paraît à la fois plus voluptueuse et plus rebondie. À l'inverse, il existe des soutiens-gorge minimiseurs qui permettent d'amoindrir visuellement une poitrine trop forte et d'offrir un maintien parfait. Pour obtenir un décolleté profond, le balconnet convient très bien, notamment aux tailles 85 à 95 bonnets B à D. Enfin, pour avoir un joli décolleté sans trop tricher sur le volume, le soutien-gorge coque est idéal, et s'adaptera à de nombreuses formes de vêtements.

Comment bien choisir son soutien-gorge ?

Le mieux est de se faire accompagner par une démonstratrice. Elle pourra vous orienter sur le type de forme à adopter en fonction de vos besoins, mais aussi de votre taille. Nombreuses sont les femmes qui ne connaissent pas la taille exacte qui leur convient. Un soutien-gorge trop serré et vous serez mal à l'aise. De plus, les ailes risquent de marquer la peau profondément, ce qui va se voir sous certains vêtements. Idem pour les bretelles, qu'il vous faudra ajuster de façon à ne pas faire remonter le soutien-gorge dans le dos. Vous apprendrez également à placer correctement votre poitrine dans le bonnet. Enfin, le volume et la forme de la poitrine évoluent avec le temps. N'hésitez pas à renouveler vos soutiens-gorge dès que vous ressentez une gêne.

Actualités

Dossiers