Caroline Receveur : tête à tête avec l'influenceuse, Morgan de sa collab'

Sexy et trendy, mais aussi féminine et délicate, la collection capsule Morgan X Caroline Receveur correspond en tout point à la personnalité de la it-girl française, sensation des réseaux sociaux. Sa collab', sa mode, son univers... Entretien avec Caroline Reveceur, muse 2.0.

Caroline Receveur : tête à tête avec l'influenceuse, Morgan de sa collab'
© Morgan

Elle domine le paysage des influenceuses françaises sur Instagram avec ses 2 millions de followers : carré froissé parfait, selfies rayonnants et allure impeccablement dans l'air du temps, Caroline Receveur a de quoi faire rêver sa communauté. Après une première vie passée sous les caméras des télé-réalités, la belle a réussi sa conquête 2.0. Son minois enjôleur et sa silhouette de mannequin l'ont propulsée au sommet du réseau social au format carré qu'elle gratifie quotidiennement de ses looks justes, ses voyages idylliques et son quotidien londonien. Entrepreneuse, elle a fondé Wandertea, sa marque de thés détox. Jamais loin des projecteurs, on a pu la suivre dans la saison 7 de Danse avec les stars. La lumineuse trentenaire se lance à présent un nouveau défi. Elle signe pour Morgan, qui semble avoir trouvé en elle son idéal féminin, une collection capsule printemps-été de prêt-à-porter et accessoires. Un vestiaire d'essentiels désirables, sexy et trendy, à l'image de la it-girl qui se livre dans une vidéo de campagne à découvrir en exclusivité sur le Journal des Femmes. Rencontre. 

Le Journal des Femmes : Qu'est-ce qui vous a donné envie de collaborer avec Morgan ?

Caroline Receveur : C'est une marque que j'apprécie, j'aime son univers, j'avais déjà acheté des pièces en magasin. Le fait que ce soit une marque française comptait pour moi également.

Comment le projet s'est-il construit ?

Morgan m'a contactée il y a quelques mois pour me demander si on pouvait travailler ensemble. Nous sommes tout de suite tombés d'accord sur le fait que nous voulions penser quelque chose sur le long terme et pas un simple "one shot", initier une vraie histoire. L'idée de lancer une collection capsule est tombée sous le sens, tout s'est fait très naturellement. 

Quels éléments de l'ADN de votre style avez-vous voulu injecter dans la collection ?

J'aime les tenues assez structurées, cintrées –mais pas non plus oppressantes-, marquées au niveau des épaules, avec la taille soulignée. C'est quelque chose que l'on retrouve par exemple dans la petite robe dorée, sur laquelle on a voulu mettre de fines épaulettes pour donner de la tenue. Il y a aussi les broderies, les coupes… En fait j'ai été assez attentive sur le choix des matières. J'aime avoir un petit quelque chose qui fait la différence sur chaque pièce et on retrouve mon style dans tous ces détails.

Quelles étapes vous ont le plus pu dans l'élaboration de la collection ?

Je ne peux pas vraiment distinguer une étape, c'est un tout. Déjà lorsqu'on a mis en place les mood boards c'était pour moi, qui suis quelqu'un hyper inspiré, très excitant. J'en ai pris plein la vue avec toutes ces idées mélangées sous mes yeux. Ensuite est venu le choix des matières, des couleurs sur lesquelles on a beaucoup travaillé. La robe verte, par exemple, était d'un vert un peu plus clair à la base, après réflexion on a souhaité une teinte plus soutenue. En fait, à chaque étape on savait où on voulait aller, de quelle manière, ce qui nous a fait faire pas mal d'allers-retours avec les équipes. À chaque fois que j'arrivais pour découvrir les créations faites avec les modifications demandées quelques semaines auparavant c'était génial de les découvrir sur le portant, puis de les essayer, puis de les shooter une fois abouties. Ça a été une super expérience de A à Z.

Est-ce que ça vous a donné envie d'un jour passer à la création ?

Je ne sais pas trop… Pour cette collection, le savoir-faire des équipes Morgan et le fait d'avoir comme base l'univers de la marque a largement facilité la création pour moi. J'ai des inspirations, je sais ce que j'aime, les matières, les couleurs, je fais des choix tranchés, mais de là à créer quelque chose, je ne suis pas sûre. Je ne sais pas dessiner, par exemple. Si je devais créer, j'aimerais que ce soit vraiment nouveau, et c'est difficile de réinventer la mode, à moins d'être Yves Saint Laurent. Et puis je suis déjà très heureuse de ce que nous avons fait avec Morgan. Après si le public y est réceptif et si on m'encourage… je ne sais pas. Pour l'instant non mais, why not.

"Je ne me considère pas comme une modeuse."

Vous avez commencé votre carrière dans un tout autre registre, la télé-réalité. La mode, c'est quelque chose qui vous a toujours trotté dans la tête ?

Je crois que j'ai toujours aimé ça. Je tiens ça de ma mère, qui aimait bien s'habiller, qui aimait la jolie lingerie, les bijoux. Pourtant quand j'étais ado, j'étais plutôt garçon manqué que modeuse. Donc c'est venu avec le temps. J'ai toujours eu mon propre style, je n'ai pas un style extravagant, composé entièrement de pièces de marque comme une Chiara Ferragni. J'essaye juste, et j'ai toujours essayé, d'assembler au mieux mes tenues, qu'elles soient le plus cohérente possible, que je m'y sente le plus à l'aise, même si je cherche toujours ce petit détail qui fait la différence. Je ne me considère pas comme une modeuse, mais j'ai toujours aimé m'habiller, aller chiner les pièces que les autres n'avaient pas.

Quels sont vos pièces fétiches dans votre dressing en ce moment ?

Je vais être "corporate", mais j'aime beaucoup le pantalon cuir Morgan, qui est ouvert au niveau du genou. Je trouve qu'un pantalon en cuir, c'est sexy, et celui-là est un peu rock en même temps. De jour comme de nuit, j'adore.  Après c'est sûr que la collection Morgan reflète ce que j'ai envie d'avoir dans mon dressing : un pantalon cuir, un perf', indémodable. J'aime les basiques sophistiqués.

Vous qui voyagez beaucoup, cette collection, c'est un peu tout ce que vous prendriez dans une valise.

Oui exactement. Je me verrai bien tout mettre dans une valise pour partir une semaine. Ce qui est sympa, c'est qu'on peut mixer les looks, le blouson motard va avec le short en cuir, le short en jean…

"Il faut miser sur ses qualités au lieu de focaliser sur ses défauts."

Une marque de luxe dont vous êtes fan ?

J'aime beaucoup Saint Laurent. J'ai vu des pièces incroyables sur le dernier défilé (automne-hiver 2017-2018 NDLR). C'est rock, hyper sophistiqué, hyper féminin.

Le pire fashion faux-pas selon vous ?

Je crois que le pire, c'est le legging sous le short en jean (rires).

Y a-t-il une influenceuse que vous suivez, qui vous inspire ?

Oui, il y en a plusieurs. J'aime beaucoup Sincerely Jules, son univers. Je ne la connais pas personnellement mais elle a l'air d'avoir une personnalité assez douce, assez simple. C'est le genre de personne dont tu t'inspires parce que tu peux porter ses looks. Ce n'est pas trop extravagant. Certes, certaines de ses pièces coûtent très cher, mais c'est possible de reproduire son style tous les jours.

C'est quoi la recette d'un OOTD à 75 000 likes sur Instagram ?

Je dirai un look "casual chic", un peu street, facile à porter. La tenue qui inspire, que les nanas regardent en disant "cette pièce est sympa". Pas forcément la robe de soirée très sophistiquée. Quelque chose de nature, avec une pièce maîtresse.

En tant qu'influenceuse, qu'est-ce que vous aimeriez faire passer comme message à certaines de vos followeuses qui ont peut-être du mal à se retrouver dans la mode ou à trouver leur style ?

Je dirais de ne pas forcément suivre la mode à tout prix. Personnellement je ne suis pas toutes les tendances. Je ne vais pas m'acheter un pull de grand créateur parce qu'il est hyper à la mode, je m'en fiche. Je porte ce que j'ai envie de porter. Typiquement pour la fashion week, on m'avait proposé pas mal de looks. Il y en avait un qui faisait l'unanimité : un blazer structuré avec une jolie jupe. C'était sexy, à la fois très joli… mais je ne me sentais pas à l'aise. Ce n'était pas moi. J'ai préféré opter pour un pantalon et un chemisier, plus simple. Alors oui, je ne suis certainement pas celle qu'on a le plus remarquée au défilé, mais je me sentais bien dedans et c'est le plus important. Inutile d'en faire des tonnes et même si vous avez des complexes, des formes, apprenez à regarder votre corps. J'ai des complexes comme tout le monde et je sais ce qui me va ou pas, ce que j'ai envie de mettre en valeur. Il faut miser sur ses qualités au lieu de focaliser sur ses défauts.

Morgan X Caroline Receveur, en vente dès le 12 avril en boutique et sur le site www.morgandetoi.fr