Julien Fournié : Entretien avec un phœnix en perpétuelle évolution La technologie pour une nouvelle manière de concevoir la mode

C’est avec beaucoup d’excitation et d’enthousiasme que Julien Fournié nous explique son "projet Phoenix", un nom qui évoque presque une opération commando top secrète à la James Bond. Et nous n’en sommes pas si loin ! Ce projet, qui fait la fierté de la maison Fournié, n’est autre que la suite, et l’une des concrétisations, du travail du couturier en collaboration avec Dassault Systèmes et son fameux Fashion Lab qui permettait déjà à Julien, sur le dernier défilé, de travailler ses chaussures de manière virtuelle, en amont, avant fabrication. Cette fois-ci, Julien Fournié va beaucoup plus loin dans l’exploitation des possibilités illimitées qu’offre cet incubateur dédié aux créateurs de mode.
Le "projet Phoenix" a donc permis à Julien de retravailler sur le casque à ailes que portait l’un de ses mannequins sur son dernier défilé "Première Initiation" et d’améliorer de manière considérable cet accessoire. C’est donc via le Fashion Lab que Fournié, après un long travail sur la version virtuelle, a pu imprimer en 3D son casque Phoenix en un seul bloc et dans des matériaux impensables jusque-là (matières transparentes ou gomme), qui lui donnent une légèreté et un aspect presque anatomique incroyable. La lourdeur du métal et la difficulté d’assemblage des différentes pièces du casque ne sont plus que de mauvais souvenirs.

Lors du défilé automne-hiver 20415-2016, nous découvrions donc, le mardi suivant sur le catwalk de l’Oratoire du Louvre, cette création incroyable réalisée grâce aux nouvelles technologies. Une création qui montre bien une manière novatrice de concevoir et de réaliser la mode. Julien Fournié qui, en plus de vivre totalement avec son époque, ne cesse de vouloir innover, aller plus loin et fait de ce "projet Phoenix" une vraie marque de fabrique qui devrait le suivre et continuer à évoluer dans les collections à venir.

Le casque Phoenix dans sa version première pour le printemps-été 2015, puis retravaillé avec le Fashion Lab en virtuel, et enfin dans sa version imprimé en 3D pour l'automne-hiver 2015-2016                               © imaxtree.com / Dassault Systèmes / Julien Fournié

Sommaire