Zoé Félix : "J'aime la lingerie intemporelle et relativement sobre"

Zoé Félix a dit oui à Playtex et devient l'égérie de la marque et plus particulièrement de leur nouveau modèle : le soutien-gorge "Invisible Elégance". Rencontre avec une actrice spontanée, bien dans sa peau et dans ses dessous !

Zoé Félix : "J'aime la lingerie intemporelle et relativement sobre"
© SdP Playtex

Playtex vous a choisie parce que vous êtes une femme "inspirationnelle". Qu'est-ce que cela fait ?
(Elle éclate de rire). Ca me fait beaucoup rire ce jargon publicitaire mais en même temps c'est vrai que cela parle aux gens. En tout cas, c'est très flatteur d'être choisie pour représenter une certaine image de la femme, en tout cas comme Playtex la voit : élégante, raffinée, naturelle, spontanée... 

Pour l'instant, vous jouez les égéries pour la marque. A termes, aimeriez-vous prendre part à la création ?
Oui, j'aimerais beaucoup ! On en a déjà un peu parlé avec Playtex. Je trouve ça assez cohérent de créer une mini-collection en espérant apporter une partie de nouveauté même si c'est vrai que je maîtrise un peu moins la partie technique. En tout cas, j'ai déjà appris pas mal de chose avec cette collaboration. 

Vous représentez un nouveau modèle "Invisible élégance" qui nous promet confort et élégance donc. Qu'en pensez-vous ?
C'est vrai que c'est un beau produit ! Il est tout-en-un : il reste féminin tout en apportant un vrai maintien, ce qui est vraiment la promesse de la marque Playtex ! C'est en ça que ce modèle est super, il est un peu balconnet donc on peut mettre un décolleté car on aura l'effet push-up. Et en même temps, on peut aussi le porter sous des vêtements plus moulants ou couvrants. C'est en ça que c'est un produit vraiment malin ! 

Quelle forme de soutiens-gorge préférez-vous ?
Il y a tellement de formes ! Je trouve par exemple tous les petits triangles ravissants mais ça ne marche pas quand on a une jolie poitrine donc pour moi ce serait plutôt les balconnets ! Et je sais surtout ce que je déteste : les modèles paddés. Je trouve que ces dernières années, on n'a vu que ça partout dans les magasins et particulièrement dans la grande distribution. Je n'aime pas ces modèles rembourrés qui font tous une poitrine uniforme. 

La parure idéale se compose aussi d'une culotte, d'un string ou d'un boxer ?
Quelque chose qui ne se voit pas trop. Plutôt une culotte simple, sans couture. La gaine est très jolie aussi mais c'est plus pour les jours où l'on doit être très habillée ou alors quand on a besoin d'un petit côté gainant justement. J'aime bien l'esprit un peu vintage de la lingerie et une forme de sobriété. Ce n'est pas la peine d'en rajouter dans le côté féminin : la lingerie est déjà féminine en soi donc c'est bien qu'elle puisse être intemporelle et relativement sobre tout en apportant un maintien dès qu'on a un peu de poitrine. C'est important le maintien. J'aime bien les soutien-gorge qui sont bien emboîtants et qui dessinent des poitrines offensives tout en restant élégantes !

Vous souvenez-vous de votre premier achat lingerie ?
Oh oui ! C'était une petite brassière. Aujourd'hui, cela a évolué, les filles sont plus féminines. Mais moi à l'âge où j'ai commencé à vouloir porter de la lingerie, j'ai commencé par une brassière !

Vos belles-filles vous sollicitent-elles pour un achat lingerie ?
Sans arrêt ! Et en même temps, elles n'ont pas besoin de mes conseils car elles savent très bien ce qu'elles veulent. Le maintien n'est pas vraiment leur priorité à vrai dire parce qu'à cet âge-là, on ne s'en préoccupe pas ! Elles sont très branchées bandeau pour pouvoir porter des bustiers. Et elles adorent les trucs rembourrées : que j'aime ou que je n'aime pas, ça n'a pas d'importance pour elles ! (Elle rit.)

Sur quelle pièce misez-vous pour être sexy ?
Less is more, je dirais. Il n'y a rien de plus beau que la simplicité donc un beau soutien-gorge emboîtant et un peu pigeonnant.

zoe felix egerie playtex
Zoé Félix porte le nouveau modèle "Invisible Elégance" de Playtex (32,90 euros) © SdP Playtex

Découvrez le making-of de la publicité signée Jason Harrington est à découvrir à partir du 23 octobre sur vos écrans :