Nathalie Garçon : la créatrice se confie sur sa collab' avec André "Il faut essayer de s'inventer soi-même"

une botte de la collection pour andré
Une botte de la collection pour André © SdP André

Si vous étiez... un accessoire ?

N.G. : "Une paire de bottes. J'en porte tout le temps. Il y en a d'ailleurs dans ma collection pour André."

 

...Un vêtement ?

"Une robe ! Je trouve qu'une femme dans une robe ne bouge pas de la même manière."

 

Quel est votre porte-bonheur ?

"On m'a tout volé. Donc je n'ai plus grand-chose de sentimental. J'ai quand même gardé un sautoir en bois acheté à New York il y a 25 ans."

 

Une femme que vous admirez ?

"Shekeba Hashemi, une femme afghane, ancien membre du gouvernement qui incarne pour moi le courage, l'intelligence, l'humour, la loyauté. C'est une vraie battante."

 

Vos projets ?

"Je vais faire quelque chose qui m'amuse beaucoup en travaillant avec les champagnes Paul Roger et en créant un objet pour Noël. Je vais aussi réaliser la décoration de Vinexpo. J'adorerais refaire également une collection de chaussures. Je succède à Inès de la Fressange et Lou Doillon pour être l'ambassadrice de la ville de Paris."

 

Un conseil à nos lectrices ?

"Il faut essayer de s'inventer soi-même surtout dans l'époque très formatée où nous vivons. Cela ne sert à rien de se ruiner pour acheter le dernier truc à la mode ! Et il ne faut pas idôlatrer non plus les noms et les marques !"

 

Sommaire