Faut-il porter l'Ultra Violet, couleur de l'année 2018 Pantone ?

Chaque année, le distributeur de couleurs Pantone donne le ton. Selon cette haute autorité, 2018 sera ultra violet. Doit-on adopter cette nuance risquée ? Symboliques, usage, style... Le débat fait rage.

Faut-il porter l'Ultra Violet, couleur de l'année 2018 Pantone ?
© Imaxtree.com

Après le tendre vert Greenery de 2017, les doux Rose Quartz et bleu Serenity de 2016 ou encore l’indicible Marsala de 2015, la société américaine qui règne sur le spectre choisit de placer 2018 sous le signe de l'Ultra Violet. La décision de Pantone bouscule chaque année les domaines du design, de la beauté et de la mode mais doit-on pour autant la suivre à la lettre ? Saturée en cyan et en magenta, cette couleur affirmée est certes originale, mais peut s'avérer difficile à porter. De ses significations à son usage, on vous aide à élucider la question du violet. 

Contre : il est laid, le violet 

Indéniablement, le violet ne fait pas l'unanimité. Dans l'ouvrage Psychologie de la couleur, effet et symboliques d'Eva Heller, on peut même lire que 12% des femmes et 9% des hommes la désignent comme la couleur qu'ils affectionnent le moins. Elle est à part, moins évidente, même dans la nature où on la trouve plus rarement que les autres.
Pour justifier une telle aversion, on peut aussi aller chercher du côté des symboles. Le violet cumule un certain nombre d'ambivalences : lié à l’ésotérisme, mais aussi à la religion, à la vanité et à la mélancolie, impossible de le prendre à la légère. Ainsi, il ne se porte pas au hasard. Le choix de Bill et Hillary Clinton de l'arborer lors du discours de défaite de cette dernière aux présidentielles américaines en 2016, par exemple, avait suscité un vif questionnement. L'ex-candidate a finalement mis fin au mystère dans son livre What happened, en évoquant sa volonté de représenter les deux partis, le violet étant la synthèse du bleu et du rouge. 
Cette richesse de signification et cette singularité en font finalement la couleur extravagante par excellence. Sauf que, question habillement, l'excentricité est toujours risquée. Le violet est donc rarement à la mode. Il a eu le vent en poupe dans les très saturées années 80 est se fait rare depuis. Et pour cause, ne pas tomber dans les travers too much de ce ton est délicat à une époque où le taux d'audace vestimentaire acceptable reste modéré, La discrétion n'est pas non plus la solution pour l'adopter, car dénaturer son caractère puissant, c'est aussi détériorer ce qui fait sa beauté. En somme, tenter d'atténuer cette couleur flashy peut être une erreur de calcul, tandis que l'assumer pleinement implique une certaine maestria. De quoi vite baisser les bras. 

 

Une publication partagée par PANTONE (@pantone) le

Pour : le purple règne

Couleur du pouvoir et de l'affirmation, le violet possède aussi des connotations très positives, autant de messages à porter haut et fort. À l'aube du XXe siècle, en Angleterre, le mouvement des suffragettes qui lutte pour le droit de vote des femmes en fait, aux côtés du vert et du blanc, sa couleur étendard. Dès lors, le violet sera associé au féminisme. Peu étonnant, compte tenu de l’engagement féministe de 2017 et de la relation de la mode avec ce courant de pensée que Pantone ait porté le violet aux nues en 2018. Parce qu'il est composé des deux couleurs primaires, cyan et magenta, représentant respectivement le masculin et le féminin, il devient également la couleur de l'affirmation de l'homosexualité dans les années 1970 aux Etats-unis. Enfin, en 1984 avec son film et son tube Purple Rain, le chanteur Prince couvre cette nuance d'une aura créative et pop dont elle ne saurait depuis se dissocier. Conviction, originalité et assurance : rien de plus cool que le violet.
L'Ultra Violet de Pantone invoque la théâtralité. Impossible de passer inaperçu avec cette teinte, alors inutile d'essayer, au risque de vous retrouver avec un look ni fait, ni à faire. Pour embrasser son extravagance, on l'assume pleinement en pièce forte et racée. Une jupe en soie, un pantalon en laine, un pull en maille, un top en velours... vous avez le choix, pourvu que la coupe soit aussi franche que la couleur et la matière à la hauteur. Si le distributeur de couleurs affirme "Ultra Violet [...] se marie avec n'importe quelle couleur du spectre.", mieux vaut manier l'union avec précaution. Pour les plus téméraires, sachez qu'il répond très bien à sa couleur complémentaire, le jaune (et ses nuances, comme l'orange et l'or), ainsi qu'au vert. Les autres pourront s'initier à cette tonalité par touches, dans des motifs rayés ou fleuris. Une pluie de nouvelles perspectives pour une allure audacieuse : en 2018, on passe aux looks triés sur le violet.  

Le violet sur les podiums de Mulberry, Alberta Ferretti, Nina Ricci et Gucci
© Imaxtree.com

Voir aussi :