Loïc Prigent

Depuis plusieurs saisons déjà, la mode et la twittosphère se délectaient du glanage piquant de Loïc Prigent. En prenant l'habitude de retranscrire les paroles cocasses des gens de la mode, le journaliste a offert à ses abonnés son regard amusé sur l'industrie délirante. En 2016, le grand public a pu découvrir ce tordant travail, en librairie d'abord, grâce au recueil J'adore la mode mais c'est tout ce que je déteste, puis dans la bouche de Catherine Deneuve dans un programme court sur Arte. "C'était subtil j'ai encore la chair de poule j'adore." 


©  Wyters Alban/ABACA