Fatma Al Mulla Fatma Al Mulla la créatrice émiratie entre culture pop et traditions

La rédaction est partie à Dubaï, à la rencontre de Fatma Al Mulla, une fashion designer émiratie hors du commun, qui réussi à allier mode, religion et culture populaire décalée. Ouvrez vos esprits et découvrez la mode du Moyen-Orient comme vous ne l'auriez jamais soupçonnée.

Portrait de Fatma Al Mulla © Fatma Al Mulla

Diplômée de l'Université américaine de Sharjah, suite à l'obtention d'un bac scientifique en communication visuelle, c'est vers la création et le design vestimentaire que la jeune Fatma Al Mulla, émiratie fière de ses racines, se dirige finalement. Vivant totalement dans l'air du temps, cette jeune femme accro à la culture du blogging a commencé sa carrière en tant qu'influenceuse 2.0. Blog et réseaux sociaux composent donc l'univers de base de Fatma et ses inspirations partiront de là. Tous comme les jeunes de son âge, en particulier à Dubaï où le luxe et la surconsommation ont une place de choix, elle prend vite goût aux grandes marques françaises, ces maisons si réputées dont les vêtements et produits dérivés sont portés par les stars admirées par toute sa génération. 
C'est donc en mélangeant les codes de cette société de consommation, de la culture pop, de celle du luxe mais aussi les traditions et conventions inaltérables du pays arabe et musulman dans lequel elle a grandit, qu'elle se crée un univers qui sera la marque de fabrique de sa griffe.

Caftans Nokia 3310 © Fatma Al Mulla

La créatrice éponyme de cette marque, si spécifique et représentative de la jeunesse dubaïote, s'amuse donc de tous ces codes, les mixe et les décale. Fille spirituelle de Andy Warhol et de Jean-Charles de Castelbajac, cette artiste du Moyen-Orient invite également ses influences indiennes (acquises durant un long voyage particulièrement marquant effectué pour ses 20 ans) dans son travail coloré, éclectique et surprenant. 
Ses magnifiques caftans sont réalisés dans des tissus aux imprimés chargés et ultra diversifiés : de l'imprimé graphique à l'exotique en passant par de nombreux motifs et objets pop représentés. On y voit ainsi le révolutionnaire téléphone portable Nokia 3310 qui a marqué sa génération, des boîtes de conserve "Rainbow", des visionneuses lunettes pour diapos View Master, des briques de lait, des bouteilles de Vimto, des décors de jeux vidéos, des flacons de parfums Chanel N°5, la toile monogrammée de Louis Vuitton revisitée, etc.

Caftans imprimés niqabs © Fatma Al Mulla

Mais Fatma Al Mulla ne s'arrête pas là puisque, bien que commercialisant uniquement des vêtements sous forme de caftan, elle se réapproprie le si controversé niqab en le détournant, du tissu imprimé à l'objet insolite. En effet, l'un de ses best-sellers est la coque i-Phone niqab. Attachement à ses racines ? Envie d'emmener la religion dans la culture populaire internationale ? Besoin d'affirmer sa vision personnelle des pratiques musulmanes ? Ironie et trait d'humour ? Mauvais goût ? Chacun interprète ce très curieux produit à sa façon mais, quoi qu'il en soit, il ne laisse personne indifférent et c'est bien ça le plus important quand on fait de la mode et que l'on veut réussir.

 

De passage à Dubaï, notre rédaction a eu la chance de poser quelques questions à la fashion créatrice dubaïote Fatma Al Mulla. Interview.

Caftan imprimé Chanel N°5 © Fatma Al Mulla

Quel vêtement rêvez-vous de créer mais vous interdisez-vous par rapport aux lois musulmanes de Dubaï ?
Je ne me sens pas du tout limitée. Je suis même privilégiée : c'est pour les femmes de toutes les religions et cultures que je crée finalement, et pas seulement pour les musulmanes.

Quelle est votre pièce la plus vendue ?
La robe "Dinhud" est la première de mes créations qui me vient à l'esprit.

Quel est le style vestimentaire de la femme à Dubaï ? 
La femme émiratie s'habille de la même manière que la femme européenne. La seule différence c'est que nous portons l'babaya par respect pour notre religion, nos coutumes, nos traditions. Mais nous portons des jeans, des robes, des jupes... vous seriez surprise de voir à quel point les femmes d'ici sont en avance sur la mode !

Caftan imprimé View Master © Fatma Al Mulla

Vous créer des caftans très pop. Vous êtes un peu la Castelbajac version Dubaï on dirait. Quelles sont vos inspirations ?
Merci pour la comparaison ! Tout m'inspire : la société autour de moi, ma culture, mes traditions, ainsi que l'évolution constante des culture au sein de ma ville. Je suis également beaucoup inspirée par les médias, les réseaux sociaux et la façon dont les idées, les pensées ou les œuvres d'art peuvent être partagées et admirées par des gens vivant aux quatre coins du monde et à chaque instant.

Dans vos collections, vous passez de caftans très fun, décalés, pop, colorés à des coques de téléphone et robes représentant des femmes portant le niqab.

Entre pop culture et traditions © Fatma Al Mulla

Entre la pop culture et le niqab il n'y a qu'un pas ? Pouvez-vous nous parler de votre vision du niqab et de votre démarche quand vous le représentez ?
J'aime quand les gens du monde entier portent mes produits car quand vous achetez l'une de mes créations vous achetez aussi un peu de ma culture. Quant au niqab, il n'est pas porté uniquement par les femmes islamiques mais aussi dans de nombreuses autres sociétés qui le portent pour mettre en avant une tradition et aller plus loin dans leur religion, se rapprocher de leur dieu. Quand je fais référence à la femme qui porte le niqab,  je fais avant tout référence à une femme drôle, élégante, belle et qui aime sortir.

La coque iPhone niqab © Fatma Al Mulla

Qui sont vos clientes ?
Il y a un merveilleux mélange de femmes qui achètent mes créations. Elles sont généralement audacieuses et aiment sortir.