Gian Marco Tavani Gian Marco Tavani et AMA Pure ou le bachelor expert en cachemire

Plus connu pour sa frimousse de beau gosse, Gian Marco Tavani n'est pas que le bachelor de l'émission de téléréalité. Avant tout, le jeune homme est un businessman fan de mode qui a monté sa marque d'étoles en cachemire. Rencontre avec Marco qui nous parle d'AMA Pure.

Gian Marco Tavani pour AMA Pure © AMA Pure

Il aime les femmes, certes, mais les femmes avec du style ! Gian Marco, révélé dans l'émission du Bachelor 2016, se fait donc un plaisir de leur donner encore plus d'allure grâce à ses étoles en cachemire. En effet, le séducteur n'en est pas à ses débuts dans l'univers de la confection et du fashion business puisqu'il travaille, main dans la main avec sa mère Luciana Fazio, depuis plusieurs années dans l'univers des belles matières et du cachemire plus précisément. Foulards, écharpes, pashminas, plaids et bientôt vêtements et sacs à main... tous les supports sont bons pour mettre en avant cette luxueuse matière qui est la marque de fabrique de sa griffe AMA Pure. La trentaine passée, l'italien sait ce qu'il veut et déborde de projets pour développer AMA Pure et se faire un nom dans la sphère mode plus que dans celle de la téléréalité. On est allé se lover dans ses doux foulards et en savoir plus sur cette jeune marque d'accessoires haut de gamme ainsi que sur son créateur charmeur et passionné. Interview.

 

Les foulards en cachemire AMA Pure © AMA Pure

Gian Marco, parlez-nous de votre marque AMA Pure : son histoire et la manière dont vous aimeriez la faire évoluer.
Ma société existe depuis longtemps mais pas en tant que marque. En fait on produisait des pièces en maille pour d'autres marques à la base. Et il y a un an, on a décidé de lancer notre propre marque, AMA Pure, avec des créations beaucoup plus personnelles dont ma mère est à l'origine (je lui donne parfois quelques idées et inspirations mais la créatrice c'est elle).
Le site et son e-shop ont, eux, été lancés le 31 janvier 2016 : c'est très récent. Dans 5 mois on comptera 26 points de vente multimarques luxe en Europe et dans le reste du monde (dont le Japon). L'idée à terme, évidemment, c'est d'ouvrir une boutique en nom propre mais je ne le ferai que dans un second temps. Pour le moment on vend un produit unique un peu niche et, petit à petit, on veut élargir notre gamme avec des pulls et des cardigans en cachemire, des sacs en cuir et cachemire, etc. À ce moment-là ça vaudra le coup d'ouvrir une boutique AMA Pure pour une clientèle beaucoup plus large grâce à une plus grande offre.

AMA Pure pour un look élégant © AMA Pure

Quel est le profil de femme pour qui vous créez vos étoles ? A quoi ressemble la femme AMA Pure dans sa personnalité mais aussi son style ?
C'est une femme qui recherche la qualité avant tout. Elle peut être rock'n roll ou très élégante. Elle n'a pas d'âge puisque nos clientes sont de toutes les générations. Et surtout, elle n'a pas besoin de rajouter trop de bijoux puisque le foulard habille sa tenue et se suffit à lui-même. 

Vous vivez entre l'Italie et la France : quels sont vos créateurs et marques préférés dans ces deux pays ?
En France j'aime beaucoup Chanel et Hermès. Et en prêt-à-porter, je trouve que Maje fait de très belles choses, tout comme Zadig & Voltaire.
En Italie, il y a Brunello Cucinelli qui est un peu une référence pour moi. Ferragamo fait aussi de jolies pièces.

Quel est le plus gros fashion faux-pas, selon vous, en matière d'accessoires ?
Il n'y a pas vraiment d'accessoires "fashion faux-pas" pour moi. Tout dépend comme la femme porte ses accessoires et à quoi ressemble son style au global. Je n'aime pas trop les chaînes par exemple, mais attachées sur un chapeau ça peut être très joli (je suis fan des chapeaux pour femmes).

Quel est l'uniforme type, la tenue du quotidien que vous préférez sur une femme ?
La femme française est parfaite et je la trouve très élégante en toute simplicité. Elle est beaucoup plus subtile que la femme italienne qui, pour se sentir jolie, portera une robe courte ultra moulante et des talons hauts. Je déteste la vulgarité.
Un petit chemisier blanc porté avec un jean, tout simplement, c'est parfait. Et mon pêché mignon c'est vraiment les combi' (short ou pantalon) : j'adore ça, je trouve ça vraiment très sexy sur une femme, même beaucoup plus qu'une minijupe.

Quels sont les 5 basics vestimentaires indispensables dans la garde-robe d'une femme ?
Côté lingerie, je dirais des bas. Sinon, une petite robe légère d'été, une jolie veste un peu masculine et un jean bien sûr. Et concernant les chaussures, je déteste les ballerines mais une femme doit, par contre, avoir des derbies dans son dressing.

Etes-vous plus robe ou pantalon chez une femme ?
Robe ! Complètement !

Vous est-il déjà arrivé d'être accompagné d'une femme à votre bras dont vous n'assumiez pas du tout le look ? Si oui, pourquoi ?
Oh… Oui… Elle avait le mauvais goût de ne pas du tout savoir assortir ses vêtements. Rien n'allait avec rien. C'est une fille que j'avais rencontré sur un tournage, du coup au début je ne la voyais que dans son rôle avec les vêtements choisis par la costumière, mais une fois en dehors… c'était une catastrophe !

Gian Marco Tavani, parfait ambassadeur de sa griffe AMA Pure © AMA Pure

Vous étiez le bachelor cette année. On est donc obligé de vous poser quelques fashion questions à ce propos.

Aviez-vous un styliste pour l'émission ou étiez-vous à l'origine de tous vos choix de tenues ?
Oui j'avais un styliste. Mais ils m'ont quand-même demandé d'amener trois valises de mes propres vêtements avec lesquels ils m'ont créé quelques looks. Puis ils ont complété avec les vêtements proposés par le styliste. Le truc c'est que je n'ai pas toujours eu mon mot à dire sur les tenues qu'on me faisait porter, en particulier concernant le costume rouge en velours à Séville. Déjà je n'étais pas fan du tout mais en plus ils me l'ont fait porter avec des chaussures pointues à la texane… C'était affreux ! Je leur ai dit "là vous cherchez vraiment à me mettre en difficulté !". 

Laquelle des bachelorettes avait le meilleur style vestimentaire ?
Linda, évidemment. Louise aussi était très bien habillée, très élégante. Après, Naëlle c'était dommage parce que ses vêtements n'étaient pas appropriés à son physique et ses courbes pulpeuses. C'était "too much". Elle portait de belles robes mais qui n'étaient vraiment pas faites pour sa morphologie je trouve.

Le look des filles a-t-il compté dans l'aventure au moment de vous séduire ?
Oui ! La prod' m'a même dit que j'étais le premier bachelor qui se préoccupait autant des looks de ses bachelorettes. Elles étaient toutes jolies donc forcément, au-delà de leur physique parfait, je me suis intéressé à leurs looks tout au long de l'émission. Je trouvais plus intéressant de faire des commentaires sur leurs vêtements que sur leurs courbes. Leur style avait donc de l'importance à mes yeux même si je me suis vite rendu compte que ce n'était pas représentatif de leurs goûts puisque c'était les stylistes de la production qui choisissaient les tenues pour elles.

Assumeriez-vous de sortir avec une femme dans la "vraie vie" qui porte une robe aussi transparente que celle de Naëlle dans le premier épisode en sortant de la voiture ?
Pas du tout ! Je ne supporterais pas que ma copine sorte en public dans cette tenue. Pour un dîner en amoureux à la maison, oui, mais pas comme ça, presque nue, en dehors et devant tout le monde.

Qu'avez-vous pensez quand Masha, en off, a dit en parlant de vous "Mes habits ils coûtent plus chers que les tiens" ?
Evidemment ça m'a fait beaucoup rire ! J'avais envie de lui répondre "tant mieux pour toi !". Mes amis sont de Monaco et certains la connaissaient avant l'émission : cette phrase, venant de Masha, ne les a pas du tout étonnés.

Parlez-nous du style de Masha et de ses "déguisements" (cf : l'épisode à Disneyland) ?
On était chez Disney, j'ai pensé au Magicien d'Oz et avec son chapeau, c'était très raccord, ça faisait très déguisement en effet. Masha est le genre de fille qui cherche avant tout à s'habiller avec des pièces hors de prix plus qu'à chercher un bon style et des vêtements de bon goût qui correspondent à sa personnalité.

Avez-vous offert des foulards AMA Pure à chacune des bachelorettes ?
Non pas à toutes. J'ai dû sélectionner car je n'en avais pas amené beaucoup sur le tournage. J'en ai laissé un à Diane à notre première soirée (cf : la soirée de la baignoire), j'en ai évidemment donné à Linda et un à Naëlle aussi. Mais pour tout vous dire, j'ai préféré en donner à l'équipe de production dont j'étais très proche et avec qui j'ai passé énormément de temps pendant le tournage.
 

Marco, protagoniste de l'émission Bachelor 2016 sur NT1 © NT1

Et pour découvrir l'interview gourmande de Gian Marco Tavani, c'est ici !