Pour ou contre le sac banane ?

Le sac banane a fait son grand retour sur les podiums et dans les rues, mais cette tendance divise le monde de la mode. Alors, cet été, on a la banane ou pas ?

Pour ou contre le sac banane ?
© Imaxtree.com

La mode est un éternel recommencement et les pièces qui ont fait la gloire des années écoulées feront celles des années à venir, c’est un fait. On a osé croire que les tendances des nineties ne pointeraient pas le bout de leur nez et pourtant, les chaussures à plateforme battent les pavés, le tie and dye n’est pas mort et les t-shirts passent leurs messages. Jusque là, tout va bien. Mais les créateurs sont un peu pervers et choisissent parfois les pièces les plus traumatisantes des années passées pour défier les modeuses les plus passionnées : alors qu’on pensait qu’elle avait filé, la résille ne s’est pas fait la ma(i)lle et s’enfile même topless ; la salopette en jean n’est plus réservée aux seuls travailleurs et devient la combinaison gagnante de l’été, quand le sac banane quitte l’équipement des touristes pour s’installer sur les mannequins qui sillonnent les catwalks. 

"Avec toutes ces tendances régréssives, faut-il être pour ou contre le sac banane ?", vous demandez-vous. Parce qu’on sait prendre des risques pour nos lectrices, on va dire l’indicible : oui, la banane, on ose. Démonstration. 

  • Le sac banane, c’est avant tout pratique. Exit le gros sac à main dans lequel on passe des heures à chercher tel objet au fin fond du sac de la même main que celle qui cherche à éviter la boule noire dans Motus. Avec une banane, vous ne prenez avec vous que le minimum vital et de plus, tout y est rangé de manière organisée car la place y est restreinte. Le Tetris est certes de mise, mais après tout, cela fait aussi partie de l’esprit nineties. 
  • Porter la banane, c’est être libre de ses mouvements. Fini, les marques de la anse de votre sac trop lourd sur votre épaule dénudée. Finies, ces chorégraphies dans les lieux bondés, où vous deviez vous courber de tous les côtés pour éviter que votre gros sac cogne les passants. Désormais, vos bras pourront s’agiter à votre guise et même faire du voguing comme Madonna pendant que vous marchez. 
  • Le sac banane EST l'accessoire de vous soirées arrosées et de vos festivals endiablés. Non seulement parce que vous pouvez danser en toute tranquillité, mais aussi parce vos affaires y sont en sécurité. Vous ne vous demanderez plus si votre voisin veut voler votre téléphone ou avoir votre numéro. Notons par ailleurs que la banane mettra votre déhanché en valeur (oui, un peu comme les bananes de Joséphine Baker). 
  • En portant votre sacoche au niveau du bassin, vous pouvez cacher ces petits bourrelets que vous ne sauriez voir. Sur une robe simple, elle permet aussi de remplacer la ceinture et de marquer votre taille : la banane s’accorde à toutes les tenues et à toutes les morphologies. 
  • En rangeant vos affaires dans votre sacoche, vous allez revivre ces années où vous étiez Sauvés par le gong : le plaisir procuré vous fera l’effet d’une madeleine de Proust. En y casant votre smartphone, vous vous reverrez en train d'y mettre votre GameBoy ou votre walkman K7 (le smartphone alliant aujourd’hui les deux) vêtue de votre t-shirt Waïkiki et de vos chaussures Kickers. Ce souvenir vous donnera la banane aux lèvres. 

Comment on la porte ?

Comme tout accessoire, il y a des règles à respecter si vous succombez. On peut choisir un modèle en cuir, voire matelassé comme on l’a vu il y a quelques saisons chez Chanel, et même s'autoriser le kitch façon Manish Arora, mais on évite absolument la banane multipoches du vacancier. On peut aussi choisir un modèle plus sport en tissu coloré ou en jean, sans tomber pour autant dans la banane Lacoste des années 2000... Au 21ème siècle, la banane se porte de manière ultraféminine

Où la shoppe-t-on ?

En fripe pour des modèles vintage, chez Monki, American Apparel ou Asos pour des modèles colorés et vitaminés. 

Et vous, croquerez-vous pour la banane cet été ?

Défilé Manish Arora printemps-été 2015 © Imaxtree.com