Le phénomène des claquettes de piscine

Elles sont sur tous les podiums depuis déjà plusieurs étés et persiste à vouloir habiller nos pieds. Plus fort encore, on associe aujourd'hui les claquettes aux chaussettes. Alors pour ou contre cette tendance qui divise ?

Le phénomène des claquettes de piscine
© Urban Outfitters

Il y a des modes comme ça qui suscitent l'engouement des créateurs et face auxquelles on a du mal à se positionner. Résultat : quand ces tendances arrivent en magasins, on se demande si l'on doit céder et adopter ou plutôt résister et militer. Voilà que la claquette de piscine (également appelée "seapunk") - oui celle que le maître nageur arborait pendant que l'on prenait une tasse bien chlorée - voilà que celle-là même parade sur les podiums des défilés... et aussi dans la rue, devenant carrément la "it-shoes" de l'été. Alors faut-il plonger et l'intégrer à notre placard à chaussures ? Ou cette tendance va-t-elle couler d'ici peu et retrouver la connotation kitsch et un peu "beauf'" qu'elle avait encore il y a quelques années de ça ? Trêve de métaphores aquatiques, la question est sérieuse. Et à la rédaction, le verdict tombe : ce sera oui, MAIS avec un périmètre de sécurité fashion, à savoir celui des vacances et de la plage où l'on compte se dorer la pilule, surtout pour les modèles en plastique aux allures sportswear ambiance "pediluve". Quant aux spécimens plus sophistiqués, en cuir ou agrémentés de quelques jolies fantaisies, on les tolère à la ville uniquement si ils dialoguent avec un look en total rupture et/ou esprit minimaliste chic qui ne vous donnera pas l'impression d'être la nouvelle recrue d'un grand pisciniste.

La tendance des claquettes de piscine chez Lea Peckre pour sa collection printemps-été 2016 © Imaxtree

Mais pourquoi tant de haine envers ces mules ?

  • C'est inesthétique. Un pied, c'est compliqué et ça va rarement de pair avec beauté. Alors, si pour beaucoup, investir dans la tong ou la sandale relève du défi psychologique, imaginez un peu le challenge de la claquette qui semble étaler de tout son large notre pied sur le sol et dans un morceau de plastique, qui plus est !
  • Ça fatigue le pied. Un peu comme la tong, elle oblige à traîner le pied. et ne tient pas notre cheville. En dilettante c'est bien, mais pour la marche c'est dur !
  • Ça manque de féminité. En effet, difficile de défendre sa cause quand on veut l'associer à une allure délicate et raffinée. Elles garderont quoi qu'on en dise, toujours ce style sportswear qu'on aime, ou pas ! 

Le tendance claquettes / chaussettes :

On ne saurait dire ni pourquoi ni comment mais c'est un fait : la claquette de piscine n'est plus seule sur le devant de la scène depuis le printemps 2017. Elle est accompagnée aujourd'hui par son ennemie amie la chaussette. Ce combo, façon "touriste beauf' allemand", que l'on raillait jusque-là est devenu un véritable "must have" même chez les plus trendy de la fashion sphère. Un hashtag dédié sur Instagram a d'ailleurs récemment vu le jour, #claquetteschaussettes (#slidesandsocks en anglais), sous lequel des stars (la chanteuse Rihanna), influenceurs (la blogueuse italienne Chiara Ferragni) et autres modeurs inconnus postent des photos de leurs looks plutôt décalés mettant en scène ce nouveau duo "swag" de l'improbable. Plus fort encore, cette tendance a même fait l'objet d'une chanson buzz, tant le phénomène semble marquer sa génération. En effet, le jeune rappeur français Alrima a sorti au début de l'été 2017 son tube Claquettes chaussettes qui, battant des records de vues sur Youtube, aurait largement participé à la propagation de cette mode anti-mode dans les lycées de l'Hexagone.

 

Sweet life! Almost home, made a fuel stop!!! #phuckyogasprices

Une publication partagée par badgalriri (@badgalriri) le

 

When you feel 15 yrs old #AmericanDays

Une publication partagée par Chiara Ferragni (@chiaraferragni) le

 

The #RihannaXStance Summer collection is here!

Une publication partagée par badgalriri (@badgalriri) le

 

Et pour shopper celles de l'été 2017, c'est par ici :