France Gall décédée, retour sur une icône mode des Yéyés aux années 90

Disparue le 7 janvier 2018 suite à une longue lutte contre un cancer, France Gall restera dans les mémoires comme une grande dame de la chanson française mais aussi comme une véritable icône mode qui a su traverser les tendances de chaque décennie avec brio. Retour en photos sur ses looks des Yéyés à aujourd'hui.

La chanteuse France Gall, morte à 70 ans des suites d'un cancer du sein, a, tout au long de sa carrière, changé de style vestimentaire comme elle changeait de mentor et de style musical. En véritable icône, elle a su, jusqu'au années 2000, vivre avec son temps en étant toujours à la pointe des tendances

Les années 60

Dans les années 60, elle est l'une des reines des Yéyés en France, avec d'autres artistes comme Sheila ou encore Françoise Hardy. Elles sont les idoles d'une génération en besoin d'identification. Durant cette période, France Gall est un véritable fashion pigmalion pour toutes les jeunes filles du pays qui la copient allègrement. À l'époque de Ne sois pas si bête (1963) et de Sacré Charlemagne (1964), la blondinette de 17 ans arbore un look encore très sage et enfantin avec des petites robes chasubles sans manches longueur mi-cuisse, des chaussettes montantes et des babies aux pieds.
Puis, vient la période Gainsbourg avec Poupée de cire, poupée de son (1965), Baby Pop (1966) ou encore Les célèbres Sucettes (1966). L'artiste controversé aime jouer avec la naïveté de la demoiselle et préserve son style d'enfant sage pour donner une dimension encore plus décalée aux paroles souvent ambiguës qu'il fait chanter à la jeune star de Salut les copains.
Fin des années 60, les vêtements se raccourcissent et France Gall, comme toutes les jeunes de son âge, passe à la minijupe iconique. Elle prend de l'assurance et ses tenues s'en ressentent. À l'époque de Bébé Requin (1967), on la voit régulièrement en mini-robe ou minijupe écossaise et pull-chaussette. Elle se découvre même devant les photographes en été, dévoilant son corps sous des bikinis sexy.

Les années 70

Les années 70 arrivent à grands pas et la jeune femme, qui vit alors un grand succès en Allemagne, arbore les fameux pantalons pattes d'eph' (blancs ou en jean, le plus souvent), les vêtements lamés ou en velours, les tuniques évasées à motifs psychédéliques ou fleuris, les sautoirs XXL et les bottes.
C'est au milieu des années 70 qu'elle rencontre Michel Berger. S'en suit une véritable "déclaration" en musique, un mariage en 1976 et un premier enfant en 1978. C'est une nouvelle ère dans la vie France Gall et ses tenues elles aussi sont bien différentes pour interpréter sur de nombreuses scènes La déclaration (1974), Comment lui dire (1975) ou encore Ça balance pas mal à Paris (1976). Tantôt casual, avec des t-shirts sportswear et des jeans taille haute évasés, tantôt très disco avec des blazers ultra glitter, des bottines blanches ou des robes à manches gigot en lurex, le tout accessoirisé d'éléments boyish comme des nœuds papillons, des cravates ou des gilets d'hommes sans manches, cette décennie lui va si bien.
À la fin des années 70, à l'occasion de la comédie musicale Starmania écrite par son mari en 1979, elle interprète le personnage de Cristal et se montre sur scène dans des costumes qui annoncent clairement l'arrivée des années 80 et de leur mode si particulière : pantalons bouffants, taille ceinturée et épaulettes démesurées.

Les années 80

Elle devient, dans les années 80, une star reconnue et déjà emblématique de la variété française dans son sens de plus noble grâce, en grande partie, aux nombreux tubes écrits, voire chantés, avec Michel Berger comme Il jouait du piano debout (1980), Résiste (1981), Ella, elle l'a (1987) mais aussi La chanson d'Azima (1989) . Evidemment, là encore, en véritable référente mode de cette période, elle adapte son look et arbore les chemises larges, les combi' et salopettes, les couleurs vives en color block, les boucles d'oreilles oversize et les cheveux permanentés. 

Les années 90 et 2000

En 1992, son amour de toujours décède brutalement d'une crise cardiaque et la vie de France Gall bascule. Plus rien n'a le même sens pour l'artiste qui commence à moins cultiver son look, se concentrant exclusivement sur sa musique et surtout sur ses deux enfants qui la gardent en vie. Malheureusement, le sort s'acharnant, sa fille Pauline décède à son tour d'une mucoviscidose en 1997.
Dès l'année 1992, la mode n'est clairement plus une priorité pour France Gall qui tente de se reconstruire et de combattre un cancer du sein en 1993 puis de nouveau en 2015. Ses toilettes, tout en restant toujours soignées jusqu'à la fin en 2018, se font de plus en plus basiques. La star devient plus discrète dans sa vie comme dans son style et se cache régulièrement derrière des lunettes fumées.

On retiendra de France Gall son incroyable carrière musicale, son investissement dans des causes nobles et humanitaires mais aussi son style toujours impeccable à travers les périodes, un style que l'on vous propose de découvrir ou redécouvrir en images ci-dessus à travers 36 looks.

Voir aussi :