Inès de la Fressange

Biographie

Date de naissance 11/08/1957
Lieu de naissance Gassin
Pays France
Profession Mannequin, créatrice de mode, journaliste
Entourage Georges Kiejman, Sharon Stone, Carla Bruni-Sarkozy, Nadia Copé
Site http://www.inesdelafressange.fr/

Inès de la Fressange, l'icône du chic parisien

Mannequin vedette des années 1980, Inès de la Fressange vaut autant par son élégance toute parisienne que par sa frivolité enfantine. Portrait d'une icône planétaire.

Le "mannequin qui parle"

Née Inès Marie Laetitia Églantine Isabelle de Seignard de La Fressange (ni plus ni moins !), en 1957, Inès de La Fressange rompt rapidement les bonnes manières dues à son rang. Précoce, elle obtient son bac à l'âge de 16 ans, à l'Institut Notre-Dame de Mantes-la-Jolie, puis étudie à l'École du Louvre, à Paris. C'est à cette période qu'elle commence le mannequinat. En 1975, le photographe Oliviero Toscani la shoote pour Elle et la brune aux cheveux courts - une exception parmi les mannequins de l'époque - défile pour Thierry Mugler. Pipelette et pas la langue dans sa poche, Inès de la Fressange est rapidement estampillée comme le "mannequin qui parle". Au début des années 1980, elle signe un contrat d'exclusivité avec Chanel - c'est la première fois que cela arrive - et devient le premier mannequin médiatisé. Pas étonnant vu son bagout ! Mais en 1989, c'est le clash avec son mentor : elle prête son buste pour Marianne, une idée que refuse alors Karl Lagerfeld.

Inès de la Fressange, la femme d'affaires

En 1991, Inès de la Fressange crée sa propre marque éponyme : prêt-à-porter, parfums, accessoires... Sa boutique est située au très chic 12, avenue Montaigne à Paris, où habitait son grand-père. Comme elle n'est pas actionnaire majoritaire, elle se retrouve à la porte de sa propre société, en 1999, pour faute grave, au prétexte qu'elle avait dessiné un pilulier pour la Jouvence de l'Abbé Soury. Trois ans plus tard, elle publie Profession mannequin, son autobiographie. La même année, elle rejoint la marque Roger Vivier, spécialiste de la chaussure connu pour ses talons aiguille, afin de gérer les boutiques et devenir l'ambassadrice de la griffe. Pour ses 50 ans, en 2008, elle fait la une de Elle, avant de se lancer dans l'écriture de La Parisienne avec Sophie Gachet, un succès mondial pour ce recueil de bonnes adresses et de conseils avisés.

Une ambassadrice très recherchée

Après avoir été longtemps l'égérie de Chanel - Karl Lagerfeld la choisit pour sa ressemblance avec la fondatrice Coco Chanel - elle devient, en 2011, le visage de L'Oréal Paris Revitalift. Deux ans plus tard, grâce à des investisseurs privés, Inès de la Fressange retrouve l'usage de sa marque et en assure la direction artistique. Elle signe ensuite une collection pour Uniqlo. À la télé, elle remplace Charlotte Rampling dans les publicités Allianz et customise la Citroën DS3. Pour couronner une carrière pleine de rebondissements, son double de cire fait son entrée au musée Grévin.

De bonne famille

D'allure désinvolte, Inès de la Fressange est pourtant fille de marquis (issu de la noblesse des seigneurs de La Fressange) et petite-fille d'un président de la République de Colombie. Sa mère, argentine, est mannequin pour le créateur Guy Laroche et se fait soigner par le psychanalyste Jacques Lacan. Sa grand-mère paternelle est issue de la famille de banquiers Lazard et fut l'épouse de deux ministres. Elle grandit avec ses deux frères, entourés de leur nounou et leur grand-mère paternelle. En 1990, elle épouse le marchand d'art italien Luigi d'Urso, qui décédera en 2006. Ils auront deux enfants, Nine en 1994 et Violette en 1999. Depuis 2009, elle est en couple avec Denis Olivennes, patron de la radio Europe 1 et du directoire de Lagardère Active. Une vie familiale haute en couleur aussi insolite que sa vie professionnelle !

Actualités Inès de la Fressange

Inès de La Fressange x Uniqlo : c'est reparti pour un tour !

Dossiers Inès de la Fressange

Inès de la Fressange Également cité dans