Les heures sombres de Givenchy

Le scénario de l'automne-hiver 2018-2019 de Clare Waight Keller chez Givenchy ? Un dressing sous tension qui puise dans la vie nocturne berlinoise des années 80 comme dans l'imaginaire du film noir. Un glamour subtil qui hypnotise jusqu'au générique de fin.

Les heures sombres de Givenchy
© Imaxtree.com

Années adorées de la mode, les 80's ne sont pas toutes égales par ailleurs aux yeux des designers. On les a vues flamboyantes à la fashion week de New York chez Marc Jacobs, mais à Paris, chez Givenchy, l'ambiance est toute autre. Et certainement parce que l'hommage de Clare Waight Keller ne se porte pas sur les années Palace, mais plutôt sur la culture club berlinoise avant la chute du mur.

Son défilé précédent en témoigne, si tant est qu'elle en ait déjà porté, Clare Waight Keller a laissé ses gros sabots à l'entrée de la maison française. Appuyée sur des inspirations très précises, elle construit pour l'automne-hiver 2018-2019 une atmosphère personnelle, dénuée de mimétisme et de citations directes. Les robes de party girls brillantes sont présentes, mais leur coupe est sophistiquée, rallongée. Les bottines rock à zips terminent les jambes avec une cambrure élancée. Les épaules sont précises mais ne jouent pas les grandes largeurs. Les fioritures savoureuses de l'époque, des nœuds XXL aux franges en passant par la fausse fourrure font valoir leur présence mais dans des tonalités sombres pour chasser tout risque de mascarade.

Subtile, la thématique années 80 croise aussi celle, plus vaste, du film noir. Élaborées plutôt que froidement citées, ces inspirations sont mises au service du travail coupe pointu de la talentueuse Anglaise qui opère de jour comme de nuit. Un charismatique trench façon croco, une robe du soir majestueuse aux franges dansantes, des ensembles en cuir structurés, le tout dans des nuances sombres, participent à cette tension cinématographique tranchante. Une belle façon de faire valoir l'héritage hollywoodien de la maison d'Hubert de Givenchy, partenaire infaillible d'Audrey Hepburn à l'écran comme dans la vie. 

Et retrouvez l'ensemble des défilés sur notre espace dédié.

Voir aussi :