Défilé Cruise 2015 : Dior en croisière à New York

C'est avec la skyline de Manhattan, l'East River et les bateaux qui le traversent pour toile de fond que le défilé croisière 2015 de Raf Simons pour la maison française a eu lieu le 7 mai, à Brooklyn. Au premier rang : Marion Cotillard, Laetitia Casta ou encore Rihanna venues saluer le travail du directeur artistique. Sa source d'inspiration pour 2015 : l'Amérique, ou comment réinterpréter l'énergie new-yorkaise. "L'Amérique est une constante source d'inspiration pour moi... La culture pop, l'énergie, la fluidité... il y a quelque chose de profondément vivant ici. Ce que j'ai toujours aimé en Amérique c'est le mélange des styles. Mais il y a une silhouette, une silhouette puissante. Qu'elle soit uptown ou downtown, côte est ou côte ouest, il y a toujours de la force dans le quotidien vestimentaire des Américaines", a indiqué Raf Simons dans un communiqué. Ainsi, au fil des passages, on découvre un vestiaire coloré, fluide, et définitivement empreint de liberté. Sans oublier la sensibilité Dior, of course. Le thème du défilé est le carré de soie, véritable porte-drapeau de la collection. Les traditionnels plissés et drapés de la maison se déstructurent quant à eux, et se fluidifient ; leur construction sinueuse et leur coupe en biais sont une étude approfondie de la main des tissus, un thème qui court tout du long de la collection jusqu'aux souliers et bijoux enrubannés de soie. Enfin, le créateur a indiqué vouloir "introduire l'idée d'amusement dans des silhouettes fortes... C'est comme un élément de liberté à l'intérieur des looks, explique Raf Simons. Cette liberté est quelque chose que j'admire dans la façon particulière qu'ont les femmes américaines de s'habiller. Et je ressens une très forte énergie venant des femmes américaines en réponse au travail que je fais pour Dior, que je rattache à la réponse historique des Etats-Unis au travail de Monsieur Dior. C'est une relation réciproque et je voulais rendre la pareille." Voilà qui est fait. Découvrez le défilé en images sans plus attendre.
©  Joe Schildhorn /BFAnyc/Sipa